Une semaine à peine après son mariage en Italie, l'acteur a publié sur son site une lettre ouverte à propos de cette vidéo, dans laquelle des sans domicile fixe, entre autres, adressaient leurs voeux de bonheur au couple.

"Je n'avais pas connaissance de son existence. Je n'ai absolument AUCUNE responsabilité dans la réalisation de cette vidéo", écrit-il:

"Nous sommes tous d'accord, je pense, pour dire qu'elle est de mauvais goût, même si ce n'était pas le but recherché".

Le petit film, publié sur le site Gawker, montre une série de vagabonds ou de musiciens de rue de Los Angeles adressant leurs voeux à Justin Timberlake et Jessica Biel. La mention "Félicitations de la part de tous vos amis qui n'ont pas pu se déplacer" est inscrite à un moment à l'écran.

"Je ne passe pas ma vie à me moquer des gens (...) et surtout pas de ceux qui ont moins de chance que moi et qui sont dans le besoin", poursuit l'acteur, qui s'excuse en son nom et au nom de ses amis et de sa famille: "Mes amis sont des gens bien. Il s'agit clairement d'une erreur de jugement, dont personne n'est à l'abri".

Weekend.be avec Belga

Une semaine à peine après son mariage en Italie, l'acteur a publié sur son site une lettre ouverte à propos de cette vidéo, dans laquelle des sans domicile fixe, entre autres, adressaient leurs voeux de bonheur au couple. "Je n'avais pas connaissance de son existence. Je n'ai absolument AUCUNE responsabilité dans la réalisation de cette vidéo", écrit-il: "Nous sommes tous d'accord, je pense, pour dire qu'elle est de mauvais goût, même si ce n'était pas le but recherché". Le petit film, publié sur le site Gawker, montre une série de vagabonds ou de musiciens de rue de Los Angeles adressant leurs voeux à Justin Timberlake et Jessica Biel. La mention "Félicitations de la part de tous vos amis qui n'ont pas pu se déplacer" est inscrite à un moment à l'écran. "Je ne passe pas ma vie à me moquer des gens (...) et surtout pas de ceux qui ont moins de chance que moi et qui sont dans le besoin", poursuit l'acteur, qui s'excuse en son nom et au nom de ses amis et de sa famille: "Mes amis sont des gens bien. Il s'agit clairement d'une erreur de jugement, dont personne n'est à l'abri".Weekend.be avec Belga