La semaine dernière, TJ -le fils de Tito, l'un des frères de Michael Jackson- avait obtenu de la justice la garde provisoire de Prince Michael (15 ans), Paris (14 ans) et Blanket (10 ans), après une absence prolongée de Katherine, partie se reposer 10 jours dans un spa de l'Arizona (ouest). Les avocats de TJ, 34 ans, et Katherine, 82 ans, ont présenté jeudi devant la cour supérieure de Los Angeles une requête commune visant à partager la garde permanente des enfants entre la matriarche et son petit-fils. Une audience a été fixée au 22 août pour statuer sur le sujet. D'ici là, TJ conservera son titre de "gardien provisoire". "Je suis, et ai toujours été, très proche de mon petit-fils (TJ) et me suis appuyée sur lui pour m'aider à élever Prince, Paris et Blanket depuis la mort de leur père", affirme Katherine Jackson dans une déclaration sur l'honneur présentée au juge Mitchell Beckloff.

Margaret Lodise, une avocate désignée par la justice pour veiller aux intérêts des enfants depuis la mort de leur père en juin 2009, a également précisé que la diva disco Diana Ross avait accepté un rôle éventuel dans la garde des enfants, prévu par Michael Jackson dans son testament au cas où sa mère viendrait à faire défaut.

Avec Belga

La semaine dernière, TJ -le fils de Tito, l'un des frères de Michael Jackson- avait obtenu de la justice la garde provisoire de Prince Michael (15 ans), Paris (14 ans) et Blanket (10 ans), après une absence prolongée de Katherine, partie se reposer 10 jours dans un spa de l'Arizona (ouest). Les avocats de TJ, 34 ans, et Katherine, 82 ans, ont présenté jeudi devant la cour supérieure de Los Angeles une requête commune visant à partager la garde permanente des enfants entre la matriarche et son petit-fils. Une audience a été fixée au 22 août pour statuer sur le sujet. D'ici là, TJ conservera son titre de "gardien provisoire". "Je suis, et ai toujours été, très proche de mon petit-fils (TJ) et me suis appuyée sur lui pour m'aider à élever Prince, Paris et Blanket depuis la mort de leur père", affirme Katherine Jackson dans une déclaration sur l'honneur présentée au juge Mitchell Beckloff. Margaret Lodise, une avocate désignée par la justice pour veiller aux intérêts des enfants depuis la mort de leur père en juin 2009, a également précisé que la diva disco Diana Ross avait accepté un rôle éventuel dans la garde des enfants, prévu par Michael Jackson dans son testament au cas où sa mère viendrait à faire défaut. Avec Belga