C'est sans gêne aucune que l'acteur américain a confié que son type de "cancer en particulier est causé par le HPV (papillomavirus humain) qui vient du cunnilingus".

En effet, des recherches menées par la faculté d'odontologie de Malmö (Suède) et le journal médical The New England Journal of Medicine, montrent qu'il y existerait un lien de cause à effet entre les pratiques sexuelles orales et le cancer de la gorge.

"Oui, c'est bien une maladie sexuellement transmissible qui a causé ce cancer." Et l'acteur de livrer un conseil plutôt inattendu à qui serait frappé de ce mal: "mais si vous l'avez, le cunnilingus est également un très bon remède".

Une chimiothérapie, une radiothérapie et 16 kg en moins plus tard, l'acteur en rémission précise qu'il a 95% de chance d'être totalement guéri de ce cancer qui avait été découvert en 2010 à un stade déjà très avancé.