On les connaît, les fulgurances du marketing politique ; en ces temps pré-électoraux, il n'y a qu'à se pencher pour contempler toutes les " bonnes idées " qui se sont vautrées dans une vaste flaque de malaise. De nos jours, les candidats racolent sur Tinder ou offrent une coupe à l'oeil chez le coiffeur, la palme de l'originalité revenant sans doute à cette échevine, qui fit sa retape à l'aide d'un avion......