Dans une "story" sur le réseau social, la vedette de téléréalité mettait en avant la gratuité d'un service proposé par un site boursier et des perspectives de gains conséquents.

Une storie que la Direction générale française de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a assimilé à des "pratiques commerciales trompeuses", selon un communiqué publié mercredi.

Dans une "story" sur le réseau social, la vedette de téléréalité mettait en avant la gratuité d'un service proposé par un site boursier et des perspectives de gains conséquents. Une storie que la Direction générale française de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a assimilé à des "pratiques commerciales trompeuses", selon un communiqué publié mercredi.