Tout sur Marie Kondo

Ils nous avaient convaincus de vider nos placards et garder "l'essentiel". Mais la pandémie a frappé et ces ascètes de la déco ont vite été à court d'arguments face aux plus désordonnés, contents de s'occuper dans leur joli foutoir.

Depuis quelques années, le dépouillement du minimalisme inonde de son vide les réseaux sociaux. L'injonction à se débarrasser du superflu semble être devenue parole d'Évangile. En déco, le "less is more" n'est plus contesté. Pourtant, nombreux sont ceux qui - avec toute la bonne volonté du monde - ne parviennent pas à s'y plier. Et voilà qu'en plein reconfinement généralisé, apparaît sur les réseaux sociaux, une tendance qui bat en brèche ce minimalisme et fait l'apologie des intérieurs encombrés, synonymes de vie et de bouillonnement.

Nous sommes de plus en plus nombreux à désencombrer notre logement, avec l'intention de mettre de l'ordre dans notre vie intérieure. On fouille dans les placards de cette philosophie de développement personnel par le tri.

Concrètement, comment fait-on ? Conseils d'experts...

Longtemps considérée comme la chasse gardée des ménagères, la mise en ordre est le nouveau hobby des fétichistes du bien-être. Psys et coachs sont formels : elle aide à se recentrer sur soi et à mieux vivre dans le présent.