Au respect du produit invoqué à l'unisson par toute la planète food, il oppose, dans sa désopilante série Bondage Vegetal, présentée actuellement à Bruxelles, un traitement légèrement moins conventionnel à quinze fruits et légumes. Au carrefour du sexe et des plaisirs de la table, ses natures mortes d'aubergines et autres artichauts ligotés comme les femmes des photographies d'Araki apparaissent comme un plaidoyer décalé pour l'existence de jouissances alternatives.

B.G.

Bondage Vegetal, Espace Art 22, 22, rue Van Aa, à 1050 Bruxelles. www.espace-art22.com. Jusqu'au 3 juin prochain.

Au respect du produit invoqué à l'unisson par toute la planète food, il oppose, dans sa désopilante série Bondage Vegetal, présentée actuellement à Bruxelles, un traitement légèrement moins conventionnel à quinze fruits et légumes. Au carrefour du sexe et des plaisirs de la table, ses natures mortes d'aubergines et autres artichauts ligotés comme les femmes des photographies d'Araki apparaissent comme un plaidoyer décalé pour l'existence de jouissances alternatives. B.G. Bondage Vegetal, Espace Art 22, 22, rue Van Aa, à 1050 Bruxelles. www.espace-art22.com. Jusqu'au 3 juin prochain.