Le Kamtchatka volcanique
...

Le Kamtchatka volcanique Interdite d'accès jusque dans les années 90, à peine peuplée par une population concentrée dans sa capitale Petropavlovsk et quelques villages de pêcheurs de phoques et de baleines, la péninsule du Kamtchatka s'étend sur 1 300 km à l'extrême est de la Russie. C'est une terre de taïga pelée par un climat subarctique, où l'on trouve à la fois la plus forte densité de volcans - 250, dont 70 actifs - et d'ours bruns de la planète. L'un des endroits où l'on peut le mieux approcher les plantigrades géants. On s'y déplace en hélicoptère pour frôler les cratères et à pied pour randonner au coeur d'une nature aussi sauvage qu'immaculée. A l'automne, elle se pare de couleurs flamboyantes et se couvre de neige le reste du temps. On skie d'ailleurs sur le flanc des volcans... Rangiroa la Polynésienne On y trouve le seul vignoble du Pacifique, mais ce n'est pas ce qui vaut à Rangiroa son surnom de perle de la Polynésie française. A un millier de kilomètres de Tahiti, Bora Bora ou Moorea, qui forment le coeur des îles de la Société, cet immense atoll - le deuxième au monde - appartient à l'archipel des Tuamotu. Il est constitué d'une myriade d'îlots coralliens disposés en couronne autour d'un lagon. Deux passes profondes le relient à l'océan, où s'engouffre une infinie variété d'animaux marins, tandis que les dauphins jouent dans les vagues des courants inverses. Farniente sur des plages de sable rose, snorkeling ou plongée dans des eaux translucides, excursions vers des îlots rocheux ou vélo sur les routes de l'atoll, où vivent 3 000 personnes... Ici, pas de luxe ostentatoire, l'hébergement se fait dans des pensions chez l'habitant ou des petits boutique-hôtels de charme. Saint-Eustache et Saba les Bataves Autrefois repaires de pirates, elles forment avec Bonaire les Pays-Bas caribéens, dans les petites Antilles, entre la Guadeloupe et Saint-Martin. L'avantage de Saint-Eustache est qu'on y parle français. Le décor ? Une île volcanique, bordée de plages de sable noir et entourée d'un parc marin protégé. Les amateurs de plongée y trouveront des fonds parmi les plus préservés de toutes les Caraïbes. Les autres apprécieront les randonnées dans la forêt tropicale. A Saba, pas même de plage, juste un piton rocheux entouré de forêt humide et de falaises abruptes. Trois villages de poupée lui donnent un charme fou. A ne pas manquer : l'ascension du mont Scenery pour le panorama et la plongée entre récifs et coulées de lave. Le Malawi authentiqueA l'extrême sud de la vallée du Rift dont il concentre toutes les caractéristiques sur son petit territoire, le Malawi se cache entre le Mozambique, la Tanzanie et la Zambie. Ses paysages grandioses et ses richesses naturelles se découvrent surtout autour du lac Nyassa, le troisième plus grand d'Afrique, d'où son peuple accueillant tire l'essentiel de ses ressources. Encore peu visité, il abrite pourtant toute la faune d'Afrique australe dans les neuf parcs nationaux ouverts aux safaris, où un hébergement de qualité se développe. Les hauts plateaux, les montagnes brumeuses et le lac valent également le détour : ne manquez pas la découverte en kayak de l'île Mumbo et de sa vie sauvage. Même dans les airs : les amateurs d'oiseaux rares ne sauront plus où donner des jumelles. Le Kirghizstan nomade Nettement moins fréquentée que son voisin ouzbek, la Kirghizie s'ouvre à peine au tourisme qui devrait très vite s'y engouffrer. Indépendant de la Russie depuis 1991, ce pays de montagnes enneigées (culminant à plus de 5 000 mètres) et de steppes est le berceau d'un peuple semi-nomade dont les traditions restent vivaces. Le cheval y est roi, les fêtes spectaculaires et l'hospitalité jamais démentie - un réseau de chambres d'hôtes s'y met d'ailleurs en place, y compris dans des yourtes. Entre les massifs du Tian Shan et du Pamir, subsistent de nombreux lacs d'altitude et des vallées verdoyantes, offrant des paysages d'une rare beauté sauvage et préservée. Les amoureux de nature et de rando (à pied ou à cheval) s'y perdront avec délice avant de s'arrêter dans les bourgs, où subsistent quelques vestiges de la route de la soie. Dépaysement garanti. Le Svalbard norvégien Terre de glace où règnent la banquise et les ours polaires, à l'extrême nord du continent européen, entre la Norvège et le pôle Nord, les îles du Svalbard accueillent 2 600 habitants qui vivent de pêche et de l'élevage de rennes. D'une beauté saisissante, ce désert arctique n'en abrite pas moins une faune exceptionnelle, aujourd'hui largement préservée : les deux tiers de l'archipel sont protégés, entre réserves naturelles et parcs nationaux. D'anciennes villes minières aux allures fantomatiques mais joyeusement colorées complètent le tableau. On n'y croise pas grand-monde mais la capitale Longyearbyen est agréablement animée, surtout en soirée. Et les températures restent supportables : entre - 15 °C l'hiver et + 10 °C en été.