C'est une décision prise "afin de protéger un patrimoine culturel et historique qui appartient non seulement à l'Italie, mais au monde entier", ont déclaré les ministres de la Culture, du Tourisme, de l'Environnement et des Infrastructures, dans un communiqué commun.

Ils ont souligné que le port industriel représentait une solution "temporaire" et ont "lancé un appel à contribution" pour trouver "une solution définitive au problème de la circulation des gros navires à Venise" en créant un nouveau terminal hors de la lagune de la ville historique.

Avant la pandémie de Covid-19, les paquebots déversaient chaque année des millions de visiteurs à Venise, fragilisant toujours un peu plus la ville historique inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco.

C'est une décision prise "afin de protéger un patrimoine culturel et historique qui appartient non seulement à l'Italie, mais au monde entier", ont déclaré les ministres de la Culture, du Tourisme, de l'Environnement et des Infrastructures, dans un communiqué commun.Ils ont souligné que le port industriel représentait une solution "temporaire" et ont "lancé un appel à contribution" pour trouver "une solution définitive au problème de la circulation des gros navires à Venise" en créant un nouveau terminal hors de la lagune de la ville historique.Avant la pandémie de Covid-19, les paquebots déversaient chaque année des millions de visiteurs à Venise, fragilisant toujours un peu plus la ville historique inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco.