La filiale de la Compagnie des Alpes, au même titre que Walibi, a attiré l'an dernier 1,85 million de visiteurs, un nombre stable par rapport à 2015 et en hausse de plus de 15% par rapport à 2014. Trois quarts de ces visiteurs habitent à moins de 3 heures du parc. "On a fait le plein de la clientèle de proximité et nous entendons maintenant recruter un public qui vient de plus loin, principalement des familles", a expliqué Nicolas Kremer au cours d'une conférence de presse. De lourds investissements vont être réalisés ces trois prochaines années, un budget de 50 millions d'euros étant consacré à la croissance de l'offre hôtelière sur le domaine. La capacité de chambres passera à 450 d'ici 2019, réparties sur trois établissements. Ouvert six mois par an au grand public, le parc entend améliorer son offre orientée vers le monde de l'entreprise. "Nous souhaitons développer le tourisme d'affaires, qui ne représente aujourd'hui que deux millions d'euros de notre chiffre d'affaires total (83 millions en 2016, NDLR)", ajoute M. Kremer.

DR
© DR

Un nouveau centre de conventions et de séminaires, situé à proximité d'un hôtel du parc, ouvre ses portes dès avril avec un espace événementiel de 166 mètres carrés et trois salles de réunion. Des investissements sont également réalisés dans l'infrastructure de loisirs. Ainsi, 16 millions d'euros ont été consacrés à la construction du Pégase Express, une grande montagne russe familiale pouvant absorber quelque 1.200 personnes par heure. Le parcours, d'un kilomètre de long, doit être inauguré en juin.

L'ambition du parc est de reprendre sa 2e place des parcs d'attractions en France, derrière Eurodisney et ses 13,4 millions de visiteurs, dont 50% d'étrangers. Le parc du célèbre héros gaulois a glissé à la troisième place l'an dernier, dépassé par le Futuroscope de Poitiers. Le prix du ticket d'entrée a été majoré de deux euros pour la saison 2017, à 49 euros au prix plein, mais les responsables promettent un statu quo pour 2018.

La filiale de la Compagnie des Alpes, au même titre que Walibi, a attiré l'an dernier 1,85 million de visiteurs, un nombre stable par rapport à 2015 et en hausse de plus de 15% par rapport à 2014. Trois quarts de ces visiteurs habitent à moins de 3 heures du parc. "On a fait le plein de la clientèle de proximité et nous entendons maintenant recruter un public qui vient de plus loin, principalement des familles", a expliqué Nicolas Kremer au cours d'une conférence de presse. De lourds investissements vont être réalisés ces trois prochaines années, un budget de 50 millions d'euros étant consacré à la croissance de l'offre hôtelière sur le domaine. La capacité de chambres passera à 450 d'ici 2019, réparties sur trois établissements. Ouvert six mois par an au grand public, le parc entend améliorer son offre orientée vers le monde de l'entreprise. "Nous souhaitons développer le tourisme d'affaires, qui ne représente aujourd'hui que deux millions d'euros de notre chiffre d'affaires total (83 millions en 2016, NDLR)", ajoute M. Kremer. Un nouveau centre de conventions et de séminaires, situé à proximité d'un hôtel du parc, ouvre ses portes dès avril avec un espace événementiel de 166 mètres carrés et trois salles de réunion. Des investissements sont également réalisés dans l'infrastructure de loisirs. Ainsi, 16 millions d'euros ont été consacrés à la construction du Pégase Express, une grande montagne russe familiale pouvant absorber quelque 1.200 personnes par heure. Le parcours, d'un kilomètre de long, doit être inauguré en juin. L'ambition du parc est de reprendre sa 2e place des parcs d'attractions en France, derrière Eurodisney et ses 13,4 millions de visiteurs, dont 50% d'étrangers. Le parc du célèbre héros gaulois a glissé à la troisième place l'an dernier, dépassé par le Futuroscope de Poitiers. Le prix du ticket d'entrée a été majoré de deux euros pour la saison 2017, à 49 euros au prix plein, mais les responsables promettent un statu quo pour 2018.