Alors que le soleil se levait sur la Méditerranée et que la température s'approchait des 20°C, des dizaines de Barcelonais ont retrouvé leurs immenses plages pour courir, nager, faire du paddle surf ou de la plongée. "C'est pour pratiquer un sport individuel (...) On ne peut pas y aller pour se promener, s'asseoir, s'allonger ni pique-niquer", a averti le conseiller municipal Eloi Badia. Sur la plage de la Barceloneta, certains enfreignaient légèrement les règles, tel un jeune ayant profité du lever du soleil pour pratiquer la méditation, assis sur le sable.

Les plages, habituellement très appréciées des touristes, ne peuvent être utilisées qu'entre 6 heures et 10 heures. D'autres villes, comme Saint-Sébastien (Pays basque) et Valence avaient déjà rouvert leurs plages pour le sport.

Soumis à un confinement strict depuis le 14 mars, les 47 millions d'Espagnols jouissent depuis fin avril d'un certain assouplissement. Les enfants ont été d'abord autorisés à se promener. Puis, depuis une semaine, les adolescents et adultes peuvent pratiquer un sport en plein air ou se promener une heure par jour, à certains horaires définis.

Alors que le soleil se levait sur la Méditerranée et que la température s'approchait des 20°C, des dizaines de Barcelonais ont retrouvé leurs immenses plages pour courir, nager, faire du paddle surf ou de la plongée. "C'est pour pratiquer un sport individuel (...) On ne peut pas y aller pour se promener, s'asseoir, s'allonger ni pique-niquer", a averti le conseiller municipal Eloi Badia. Sur la plage de la Barceloneta, certains enfreignaient légèrement les règles, tel un jeune ayant profité du lever du soleil pour pratiquer la méditation, assis sur le sable. Les plages, habituellement très appréciées des touristes, ne peuvent être utilisées qu'entre 6 heures et 10 heures. D'autres villes, comme Saint-Sébastien (Pays basque) et Valence avaient déjà rouvert leurs plages pour le sport. Soumis à un confinement strict depuis le 14 mars, les 47 millions d'Espagnols jouissent depuis fin avril d'un certain assouplissement. Les enfants ont été d'abord autorisés à se promener. Puis, depuis une semaine, les adolescents et adultes peuvent pratiquer un sport en plein air ou se promener une heure par jour, à certains horaires définis.