Cette année, et plus précisément les 4 et 5 décembre prochains à la "Condition publique" de la cité, pas moins de 150 créateurs internationaux sélectionnés par un jury, et dont plusieurs sont originaires de Belgique, recycleront pendant 24 heures quelque 3.000 m3 d'objets et matériaux de récupération. Ils en feront des pièces originales vendues entre 1 et 300 euros.

Ces créateurs-designers rejoignent ainsi des concepts tels que "circuits courts" ou encore "économie circulaire". Le projet a entre-temps été exporté à Barcelone, Berlin et même à Rio de Janeiro. La "Condition publique", située place Faidherbe, est implantée dans un quartier roubaisien qui constitue le coeur battant de l'art urbain dans la ville. La manifestation sera accessible au public le samedi 4 décembre de 19h00 à 02h30 et le dimanche 5 décembre de 08h30 à 19h00. L'entrée est gratuite. Les organisateurs attendent quelque 20.000 visiteurs. Les informations sont disponibles sur www.labraderiedelart.com et www.laconditionpublique.com.

Cette année, et plus précisément les 4 et 5 décembre prochains à la "Condition publique" de la cité, pas moins de 150 créateurs internationaux sélectionnés par un jury, et dont plusieurs sont originaires de Belgique, recycleront pendant 24 heures quelque 3.000 m3 d'objets et matériaux de récupération. Ils en feront des pièces originales vendues entre 1 et 300 euros.Ces créateurs-designers rejoignent ainsi des concepts tels que "circuits courts" ou encore "économie circulaire". Le projet a entre-temps été exporté à Barcelone, Berlin et même à Rio de Janeiro. La "Condition publique", située place Faidherbe, est implantée dans un quartier roubaisien qui constitue le coeur battant de l'art urbain dans la ville. La manifestation sera accessible au public le samedi 4 décembre de 19h00 à 02h30 et le dimanche 5 décembre de 08h30 à 19h00. L'entrée est gratuite. Les organisateurs attendent quelque 20.000 visiteurs. Les informations sont disponibles sur www.labraderiedelart.com et www.laconditionpublique.com.