Depuis de longues semaines, voire de longs mois, les Binchois préparent leur Carnaval, leurs costumes, leurs musiques. Les "soumonces" préparatoires ont ponctué les agendas festifs des dernières semaines dans la cité du Gille où les trois jours dits "gras" sont enfin là: le Carnaval de Binche aura lieu ces 26, 27 et 28 février. Des dizaines de milliers de participants, Binchois ou non, feront la fête à plus d'un titre et respecteront une longue tradition orale reconnue Patrimoine oral et Immatériel de l'Humanité par l'UNESCO depuis 2003.

Dimanche, dès 9 heures, travestis, violes et tambours animeront la ville. Un cortège carnavalesque fera vibrer le coeur de la cité dès 15 heures. Lundi, les "jeunesses" sortiront au son de la viole dès la matinée. Les différents groupes folkloriques se regrouperont sur la Grand-Place pour un grand rondeau à 16 heures avant un feu d'artifice à 19 heures. Mardi est, de tradition, le jour "gras" le plus dense et le plus populaire, avec le "ramassage" et la sortie, dès l'aube, des gilles, des paysans, Pierrots et Arlequins. Les gilles des 13 sociétés, portant le "masque de cire", seront reçus à l'Hôtel de Ville à 8h30. Un grand cortège avec un millier de participants et le rondeau sur la Grand-Place sont programmés dès 15 heures. La soirée sera ponctuée par un nouveau cortège et un rondeau avant le traditionnel "embrasement de la Grand-Place" et le feu d'artifice final à 21h30.

Côté sécurité, plusieurs dispositifs seront mis en place tant au niveau des pompiers que de la police communale avec, notamment, des permanences relatives aux enfants et aux services de secours, un renforcement des effectifs policiers et incendie, un poste opérationnel (PC-OPS) et le réseau de caméras de surveillance. La Croix Rouge a quant à elle annoncé la mobilisation de 130 secouristes pendant tout le carnaval.

Le Carnaval de Binche 2016 n'avait pas été épargné par la météo capricieuse. Malgré la pluie et les vents parfois violents, les festivités avaient pu avoir lieu presque normalement et elles s'étaient soldées par un bilan positif.

Depuis de longues semaines, voire de longs mois, les Binchois préparent leur Carnaval, leurs costumes, leurs musiques. Les "soumonces" préparatoires ont ponctué les agendas festifs des dernières semaines dans la cité du Gille où les trois jours dits "gras" sont enfin là: le Carnaval de Binche aura lieu ces 26, 27 et 28 février. Des dizaines de milliers de participants, Binchois ou non, feront la fête à plus d'un titre et respecteront une longue tradition orale reconnue Patrimoine oral et Immatériel de l'Humanité par l'UNESCO depuis 2003. Dimanche, dès 9 heures, travestis, violes et tambours animeront la ville. Un cortège carnavalesque fera vibrer le coeur de la cité dès 15 heures. Lundi, les "jeunesses" sortiront au son de la viole dès la matinée. Les différents groupes folkloriques se regrouperont sur la Grand-Place pour un grand rondeau à 16 heures avant un feu d'artifice à 19 heures. Mardi est, de tradition, le jour "gras" le plus dense et le plus populaire, avec le "ramassage" et la sortie, dès l'aube, des gilles, des paysans, Pierrots et Arlequins. Les gilles des 13 sociétés, portant le "masque de cire", seront reçus à l'Hôtel de Ville à 8h30. Un grand cortège avec un millier de participants et le rondeau sur la Grand-Place sont programmés dès 15 heures. La soirée sera ponctuée par un nouveau cortège et un rondeau avant le traditionnel "embrasement de la Grand-Place" et le feu d'artifice final à 21h30. Côté sécurité, plusieurs dispositifs seront mis en place tant au niveau des pompiers que de la police communale avec, notamment, des permanences relatives aux enfants et aux services de secours, un renforcement des effectifs policiers et incendie, un poste opérationnel (PC-OPS) et le réseau de caméras de surveillance. La Croix Rouge a quant à elle annoncé la mobilisation de 130 secouristes pendant tout le carnaval.Le Carnaval de Binche 2016 n'avait pas été épargné par la météo capricieuse. Malgré la pluie et les vents parfois violents, les festivités avaient pu avoir lieu presque normalement et elles s'étaient soldées par un bilan positif.