"Nous demandons l'adoption de protocoles internationaux pour les tests de Covid-19 avant la sortie (d'un pays) et leur acceptation à l'arrivée", soulignent l'OMT, le Conseil mondial des Voyages et du Tourisme (WTTC) et le ministère espagnol du Tourisme dans une déclaration commune.

Ce texte a été adopté au terme d'une conférence organisée par le gouvernement espagnol à Las Palmas, la principale ville des Canaries, sur les moyens de relancer le tourisme, l'un des secteurs les plus durement frappés par la pandémie. Selon le gouvernement espagnol, cette conférence a réuni les responsables en matière de tourisme de plus de 95 pays, ainsi qu'une centaine d'entreprises.

Dans leur déclaration finale, ils appellent aussi à mettre en place "des couloirs (...) afin de faciliter les voyages de tourisme ou d'affaires entre pays et villes ayant des situations épidémiologiques similaires".

Les auteurs du texte jugent "probable" la perte de "dizaines de millions de postes de travail" dans ce secteur dans le monde d'ici à l'arrivée de vaccins et de traitements contre le virus.

Ils préconisent en outre l'établissement d'une "norme internationale de traçage des contacts qui comprenne les données du voyageur" tout en respectant le caractère confidentiel de celles-ci.

Le Covid-19 a fait chuter les arrivées de touristes internationaux de 70% dans le monde sur les huit premiers mois de 2020 par rapport à la même période de 2019, selon l'OMT, dont le siège est à Madrid.

"Nous demandons l'adoption de protocoles internationaux pour les tests de Covid-19 avant la sortie (d'un pays) et leur acceptation à l'arrivée", soulignent l'OMT, le Conseil mondial des Voyages et du Tourisme (WTTC) et le ministère espagnol du Tourisme dans une déclaration commune.Ce texte a été adopté au terme d'une conférence organisée par le gouvernement espagnol à Las Palmas, la principale ville des Canaries, sur les moyens de relancer le tourisme, l'un des secteurs les plus durement frappés par la pandémie. Selon le gouvernement espagnol, cette conférence a réuni les responsables en matière de tourisme de plus de 95 pays, ainsi qu'une centaine d'entreprises.Dans leur déclaration finale, ils appellent aussi à mettre en place "des couloirs (...) afin de faciliter les voyages de tourisme ou d'affaires entre pays et villes ayant des situations épidémiologiques similaires".Les auteurs du texte jugent "probable" la perte de "dizaines de millions de postes de travail" dans ce secteur dans le monde d'ici à l'arrivée de vaccins et de traitements contre le virus.Ils préconisent en outre l'établissement d'une "norme internationale de traçage des contacts qui comprenne les données du voyageur" tout en respectant le caractère confidentiel de celles-ci.Le Covid-19 a fait chuter les arrivées de touristes internationaux de 70% dans le monde sur les huit premiers mois de 2020 par rapport à la même période de 2019, selon l'OMT, dont le siège est à Madrid.