...

Avant de prendre la Cactus Road, une visite du jardin botanique de Phoenix permet un rapide tour d'horizon des plantes qui colonisent le désert d'Arizona. Le terrain de 56 hectares, situé dans le parc Papago, abrite 21 000 espèces, dont 140 menacées de disparition. Ici, le cactus est roi. Poilu, dodu, fleuri... Il se découvre grâce à trois promenades balisées. Coup de coeur absolu pour le saguaro, symbole du far west, une espèce arborescente qui peut atteindre 12 mètres de hauteur. Début novembre, le jardin vibre au rythme du Día de los Muertos, une fête - inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco - de l'importante communauté mexicaine locale. Desert Botanical Garden, 1201 N Galvin Parkway, Phoenix, AZ 85008. www.dbg.orgFérus d'histoire et amateurs de beaux objets ethniques doivent prévoir une matinée au Heard Museum. L'institution, fondée en 1929 et logée dans un bâtiment de style colonial espagnol avec un joli jardin, est l'une des plus cotées pour ses collections d'art amérindien. L'habitat, ainsi que les modes et coutumes des Premières Nations du Sud-Ouest, y sont présentés sous toutes leurs facettes. La tendance nomade qui a envahi garde-robes et salons depuis quelques saisons rend cette visite terriblement passionnante. Difficile de résister aux céramiques et tapis graphiques contemporains inspirés du savoir-faire des anciens, ou aux bijoux en argent martelé des Navajos, disponibles à la boutique. Heard Museum, 2301 N Central Avenue, Phoenix, AZ 85004. heard.orgNon, au far west, on ne trouve pas que du boeuf coincé en sandwich pour les gros bras. Le Green New American Vegetarian, en bordure d'une chaussée de Phoenix, envoie valser le cliché du végé insipide en réinventant le burger américain sain et néanmoins goûtu. Le chef Damon Brasch propose de le savourer avec des frites assaisonnées au thym et des choux de Bruxelles sautés. Ne pas oublier de jeter un oeil au mur du fond décoré de vieilles portes de voitures arc-en-ciel. L'adresse voisine, Nami, à quelques pas de là, offre des desserts végans pour finir de gagner les kids à la cause. Green New American Vegetarian, 2022 N 7th Street, Phoenix. greenvegetarian.comNami, 2014 N 7th Street, Phoenix. tsoynami.com Dans le paysage très plat de la banlieue de Phoenix, la First Christian Church (photo à droite) sur la North Seventh Avenue, ne passe pas inaperçue. Son clocher triangulaire effilé de 37 mètres de hauteur rappelle les temples bouddhistes thaïlandais. Le site est pourtant l'oeuvre de Frank Lloyd Wright, l'un des architectes américains les plus célèbres. Le projet, construit en 1971, soit douze ans après sa mort, devait à l'origine faire partie d'un campus universitaire qui n'a jamais vu le jour. L'édifice est considéré comme l'une des plus belles églises d'Amérique. Vingt tonnes de roche du désert d'Arizona ont été nécessaires pour aménager l'intérieur, un rien brutaliste. First Christian Church, 6750 N 7th Avenue, Phoenix. fccphx.com A un jet de pierre de la sortie 289 de l'autoroute 17, une alcôve dans une falaise de calcaire abrite des maisons troglodytes bâties sur cinq étages par les Sinaguas, au xiie siècle. Si le site archéologique du Montezuma Castle National Monument, dans un parc national, se visite, ce n'est en revanche plus le cas pour le château depuis 1951. Le spectacle de ces constructions admirablement préservées à 30 mètres de hauteur mérite néanmoins le détour, surtout au coucher du soleil lorsque la roche rose se pare d'un orange flamboyant. Le génie de ce peuple d'agriculteurs, à l'origine de ce qui pourrait ressembler à un immeuble multifamilial dans un environnement aride, laisse sans voix. Montezuma Castle National Monument. www.nps.gov/mocaSur des terres pelées, en route vers le Grand Canyon, une pancarte avec des bouilles familières oblige à s'arrêter soudainement. Les Pierrafeu, personnages de la série de cartoons américaine The Flinstones des studios Hanna-Barbera, sont les vedettes d'un parc d'attractions dans un quasi-no man's land. Les héros de carton-plâtre ont pâli un peu avec le soleil, les kiosques sont en mode pause depuis longtemps, mais peu importe, ce lieu possède un irrésistible charme suranné, que l'on ait 10 ou 40 ans. Pour 5 dollars, on se fait plaisir, au milieu de dinos et mammouths sympathiques. Photos de famille (pré)historiques à la clé. Flinstones Bedrock City, Junction 64 & 180, Grand Canyon Highway, 101 S Hwy 180, Williams, AZ 86046. www.bedrockaz.comPerchée dans le vide, avec l'une des vues les plus spectaculaires d'Arizona, la cité endormie de Jerome se parcourt en mode slow. A son heure de gloire, ce domaine minier comptait 15 000 âmes qui tombèrent à 50 après sa fermeture en 1953. Des carcasses de belles Américaines habitent encore les lieux sauvés de l'oubli par des hippies dans les années 60. L'esprit de la ville a été préservé avec quelques saloons et autres commerces à peine adaptés aux exigences modernes. Une excellente table attend les gourmets au restaurant Asylum logé au Grand Hôtel, sur le toit de la ville. Le crépi des murs a vécu, les ventilateurs tournent paresseusement, mais le velouté potiron-courgette à la crème, à la cannelle et au citron vert y est divin ! Asylum Restaurant, 200, Hill Street. asylumrestaurant.com Peu importe toutes les images que l'on en ait vu, rien ne prépare véritablement à une visite du Grand Canyon. Cette gorge creusée en six millions d'années par le fleuve Colorado sur le plateau éponyme appartient d'ailleurs au patrimoine mondial de l'humanité. Son parc national couvre un territoire protégé de près de 5 000 km2, ce qui donne une vague idée du panorama qui s'offre aux yeux des voyageurs. Ceux-ci le découvrent sous ses différents contours en minibus, en hélicoptère ou, pour les téméraires, en randonnées à pied ou à dos de mule (réservation plus d'un an à l'avance recommandée). En fonction de l'heure de la journée, la roche adopte des nuances plus ou moins rouges, roses ou violacées. Un spectacle inoubliable. www.nps.gov/grcaCap vers la roche rouge de Sedona, à 160 kilomètres du Grand Canyon, près de la ville de Flagstaff, réputée pour ses néons à l'ancienne. Ce coin désertique, qui a servi de décor à plusieurs westerns, est aussi le nid du new age. Les formations de grès intensément pigmenté qui encerclent les lieux invitent à la randonnée et aux balades en Moutain Bike ou à cheval, grâce aux ranchs des alentours. Beaucoup d'habitants de Phoenix aiment venir faire un tour par ici pour se mettre au frais. Une petite laine ou un coupe-vent est d'ailleurs recommandé pour profiter pleinement de ce moment de communion avec la nature. visitsedona.comA vingt minutes de route de Sedona, les 116 hectares du Red Rock State Park, un ancien ranch ouvert au public depuis 1991, enchaînent des panoramas à couper le souffle. Ces terres orangées le long de la rivière Oak Creek comptent des formations rocheuses colossales et inattendues. Des promenades balisées de panneaux didactiques permettent de se familiariser avec la faune et la flore des lieux, et de comprendre comment les Premières Nations du Sud-Ouest parvenaient à y survivre dans des conditions souvent extrêmes. On garde d'ailleurs les yeux grands ouverts pour tenter d'observer les cerfs, coyotes, lynx, lézards, tarentules et serpents à sonnette qui logent ici. azstateparks.com/red-rock Par Muriel Françoise