Plusieurs stations du littoral flamand se préparent déjà à un été chamboulé par la pandémie, qui a fait plus de 9.000 morts en Belgique. Ainsi la plage de Knokke a été équipée récemment d'enclos carrés, ouverts sur un seul côté, permettant d'isoler les familles à bonne distance les unes des autres.

A Ostende, une des destinations les plus populaires de la côte, il s'agit de se préparer, à un mois de l'été, à accueillir "les jours de pointe plus de 50.000 visiteurs", a fait valoir la municipalité dans un communiqué. Et pour garantir "une répartition maximale" des estivants sur tout le front de mer, l'accès aux plages les plus fréquentées, proches du centre-ville, ne sera possible que sur réservation.

"De cette façon, les gens peuvent être sûrs de leur place avant de partir à la plage. Pour les autres plages, il n'y aura pas besoin de réservation dans un premier temps", précise le communiqué. Les habitants d'Ostende, les propriétaires d'une résidence secondaire et les clients des hôtels seront prioritaires sur ces portions soumises à réservation.

La ville a lancé un appel d'offres pour sélectionner l'entreprise chargée de gérer ce système, a-t-on souligné au cabinet du bourgmestre Bart Tommelein.

La réservation sera gratuite. Le système sera testé en juin.

Plusieurs stations du littoral flamand se préparent déjà à un été chamboulé par la pandémie, qui a fait plus de 9.000 morts en Belgique. Ainsi la plage de Knokke a été équipée récemment d'enclos carrés, ouverts sur un seul côté, permettant d'isoler les familles à bonne distance les unes des autres.A Ostende, une des destinations les plus populaires de la côte, il s'agit de se préparer, à un mois de l'été, à accueillir "les jours de pointe plus de 50.000 visiteurs", a fait valoir la municipalité dans un communiqué. Et pour garantir "une répartition maximale" des estivants sur tout le front de mer, l'accès aux plages les plus fréquentées, proches du centre-ville, ne sera possible que sur réservation."De cette façon, les gens peuvent être sûrs de leur place avant de partir à la plage. Pour les autres plages, il n'y aura pas besoin de réservation dans un premier temps", précise le communiqué. Les habitants d'Ostende, les propriétaires d'une résidence secondaire et les clients des hôtels seront prioritaires sur ces portions soumises à réservation.La ville a lancé un appel d'offres pour sélectionner l'entreprise chargée de gérer ce système, a-t-on souligné au cabinet du bourgmestre Bart Tommelein.La réservation sera gratuite. Le système sera testé en juin.