Les voyageurs arrivant du terminal international seront aiguillés par des stewards vers le centre de testing, alors qu'un fléchage et des panneaux informatifs seront installés dans la gare de Bruxelles-Midi. Le centre se situe dans un bâtiment annexe de la SNCB, juste à la sortie de la gare avenue Fonsny. "On estime que 50.000 à 100.000 personnes vont arriver de l'étranger en train à Bruxelles la semaine prochaine", a indiqué la Croix-Rouge.

Depuis jeudi, toute personne qui est restée plus de deux jours dans une zone rouge à l'étranger doit se mettre en quarantaine. Les voyageurs doivent être testés immédiatement le jour de leur retour, ainsi que sept jours plus tard. À cette fin, il a été décidé d'étendre la capacité de tests existante à l'aéroport de Bruxelles et de développer de nouveaux centres à l'aéroport de Charleroi et à la gare de Bruxelles-Midi.

Par ailleurs, les trois villages testing coordonnés à Bruxelles par la Croix-Rouge de Belgique, à Etterbeek (Mérode), Forest (avenue Jupiter) et Schaerbeek (Josaphat), vont augmenter leur capacité actuelle et ouvrir également ce dimanche, a-t-elle précisé, indiquant en outre que la capacité totale des trois villages sera portée à 2.500 tests quotidiens. Ces trois villages, ouverts depuis octobre, ont déjà testé plus de 38.000 personnes à ce jour, a encore souligné la Croix-Rouge.

Près de 40.000 voyageurs sont revenus de zone rouge samedi et dimanche

C'est le chiffre qu'à indiqué le cabinet du ministre de la Santé Frank Vandenbroucke, confirmant une information de VRTNWS. La grande majorité d'entre eux provenaient d'une zone rouge.

Samedi, ce sont ainsi 20.389 formulaires de localisation des passagers (PLF) qui ont été remplis. Il s'agit du document que les voyageurs à l'arrivée doivent remplir lorsqu'ils sont restés à l'étranger plus de 48 heures. Parmi eux, 17.701 revenaient d'une zone rouge.

Dimanche, 22.315 autres formulaires ont été enregistrés, dont 19.937 pour des retours de zone rouge. "Ces chiffres nous satisfont", a commenté France Dammel, porte-parole du ministre Vandenbroucke. "A l'aéroport, il est difficile d'échapper aux PLF, tandis qu'à la gare du Midi à Bruxelles, il y a eu beaucoup de contrôles samedi. Toute personne qui n'était pas en règle a écopé d'une amende et a dû remplir le formulaire sur place." Les autorités insistent pour que les revenants de zones rouges fassent un test le premier et le septième jour et respectent la quarantaine, même si le test au jour 1 est négatif et ce même pour les enfants. "C'est crucial pour contrôler l'épidémie", soulignent-elles.

Les voyageurs arrivant du terminal international seront aiguillés par des stewards vers le centre de testing, alors qu'un fléchage et des panneaux informatifs seront installés dans la gare de Bruxelles-Midi. Le centre se situe dans un bâtiment annexe de la SNCB, juste à la sortie de la gare avenue Fonsny. "On estime que 50.000 à 100.000 personnes vont arriver de l'étranger en train à Bruxelles la semaine prochaine", a indiqué la Croix-Rouge. Depuis jeudi, toute personne qui est restée plus de deux jours dans une zone rouge à l'étranger doit se mettre en quarantaine. Les voyageurs doivent être testés immédiatement le jour de leur retour, ainsi que sept jours plus tard. À cette fin, il a été décidé d'étendre la capacité de tests existante à l'aéroport de Bruxelles et de développer de nouveaux centres à l'aéroport de Charleroi et à la gare de Bruxelles-Midi. Par ailleurs, les trois villages testing coordonnés à Bruxelles par la Croix-Rouge de Belgique, à Etterbeek (Mérode), Forest (avenue Jupiter) et Schaerbeek (Josaphat), vont augmenter leur capacité actuelle et ouvrir également ce dimanche, a-t-elle précisé, indiquant en outre que la capacité totale des trois villages sera portée à 2.500 tests quotidiens. Ces trois villages, ouverts depuis octobre, ont déjà testé plus de 38.000 personnes à ce jour, a encore souligné la Croix-Rouge.