Avec la quasi-annulation annoncée dès dimanche du marché de Noël, l'événement des Plaisirs d'hiver se retrouve vidé de sa substance. Sont concernés par une fermeture les sites du marché de Noël à Sainte-Catherine (Vismet, Place Sainte-Catherine et Tour Noire), Bourse et Monnaie. Les personnes exploitant les chalets seront dédommagées au prorata du nombre de jours d'annulation.

L'échevin des Affaires économiques Fabian Maingain (DéFI) précise qu'il reste quelques dizaines de chalets au niveau de la place De Brouckère sur un total d'environ 230 chalets : "Le Codeco nous impose de mettre un contrôle d'accès vu que l'on doit vérifier la jauge du nombre de personnes avec des entrées et sorties séparées et c'est techniquement impossible à mettre en oeuvre sur le Vismet en raison notamment de la sortie de métro, sur la Bourse vu qu'on est sur de la circulation piétonne et c'est aussi impraticable sur la petite place de la Madeleine... Il reste la place De Brouckère, où on sait tout fermer et mettre des contrôles d'accès".

La patinoire de la place De Brouckère restera ouverte, de même que les activités au Bois de la Cambre et toutes les illuminations et installations artistiques dans le respect des règles sanitaires.

Fabian Maingain remarque que le maintien des activités sur place de De Brouckère, "les sons et lumières et évidemment les illuminations des artères commerçantes vont permettre de continuer à soutenir la dynamique économique du centre-ville qui en a bien besoin dans cette longue crise". La Ville a décidé de maintenir la patinoire ouverte, bien qu'elle soit couverte et que le Codeco a interdit l'usage des chapiteaux. "Il y a un toit, mais c'est ouvert de tous les côtés et donc on n'est pas dans l'idée d'une tente, défini comme un espace très fermé", motive encore l'échevin. "On pense que le Codeco veut éviter les espaces certes extérieurs, mais qui sont complètement fermés. Ici, on est dans un espace très ouvert avec masques, Covid Safe Ticket (CST)..." Pour le feu d'artifice, la Ville attendait le Codeco de mercredi avant d'annoncer son éventuelle tenue. Il n'avait déjà pas pu être organisé l'an dernier en raison de la situation sanitaire.

Pour rappel, "tous les évènements et activités en intérieur" seront interdits à partir de ce dimanche 26 décembre, à quelques exceptions près, a indiqué mercredi le Premier ministre Alexander De Croo à l'issue du Codeco. Cela vaut pour les marchés de Noël, les cinémas, les congrès, les représentations culturelles et autres activités récréatives organisées en intérieur (congrès, escape rooms, bowling, darts, etc.), par exemple, mais il y a des exceptions, notamment pour les réceptions de mariages, les funérailles, musées, bibliothèques et infrastructures sportives. Depuis le 6 décembre, les événements et représentations culturelles en intérieur étaient déjà limités à un public de 200 personnes maximum, assises, avec masque obligatoire et présentation d'un CST dès 50 personnes.

Avec la quasi-annulation annoncée dès dimanche du marché de Noël, l'événement des Plaisirs d'hiver se retrouve vidé de sa substance. Sont concernés par une fermeture les sites du marché de Noël à Sainte-Catherine (Vismet, Place Sainte-Catherine et Tour Noire), Bourse et Monnaie. Les personnes exploitant les chalets seront dédommagées au prorata du nombre de jours d'annulation. L'échevin des Affaires économiques Fabian Maingain (DéFI) précise qu'il reste quelques dizaines de chalets au niveau de la place De Brouckère sur un total d'environ 230 chalets : "Le Codeco nous impose de mettre un contrôle d'accès vu que l'on doit vérifier la jauge du nombre de personnes avec des entrées et sorties séparées et c'est techniquement impossible à mettre en oeuvre sur le Vismet en raison notamment de la sortie de métro, sur la Bourse vu qu'on est sur de la circulation piétonne et c'est aussi impraticable sur la petite place de la Madeleine... Il reste la place De Brouckère, où on sait tout fermer et mettre des contrôles d'accès". La patinoire de la place De Brouckère restera ouverte, de même que les activités au Bois de la Cambre et toutes les illuminations et installations artistiques dans le respect des règles sanitaires. Fabian Maingain remarque que le maintien des activités sur place de De Brouckère, "les sons et lumières et évidemment les illuminations des artères commerçantes vont permettre de continuer à soutenir la dynamique économique du centre-ville qui en a bien besoin dans cette longue crise". La Ville a décidé de maintenir la patinoire ouverte, bien qu'elle soit couverte et que le Codeco a interdit l'usage des chapiteaux. "Il y a un toit, mais c'est ouvert de tous les côtés et donc on n'est pas dans l'idée d'une tente, défini comme un espace très fermé", motive encore l'échevin. "On pense que le Codeco veut éviter les espaces certes extérieurs, mais qui sont complètement fermés. Ici, on est dans un espace très ouvert avec masques, Covid Safe Ticket (CST)..." Pour le feu d'artifice, la Ville attendait le Codeco de mercredi avant d'annoncer son éventuelle tenue. Il n'avait déjà pas pu être organisé l'an dernier en raison de la situation sanitaire. Pour rappel, "tous les évènements et activités en intérieur" seront interdits à partir de ce dimanche 26 décembre, à quelques exceptions près, a indiqué mercredi le Premier ministre Alexander De Croo à l'issue du Codeco. Cela vaut pour les marchés de Noël, les cinémas, les congrès, les représentations culturelles et autres activités récréatives organisées en intérieur (congrès, escape rooms, bowling, darts, etc.), par exemple, mais il y a des exceptions, notamment pour les réceptions de mariages, les funérailles, musées, bibliothèques et infrastructures sportives. Depuis le 6 décembre, les événements et représentations culturelles en intérieur étaient déjà limités à un public de 200 personnes maximum, assises, avec masque obligatoire et présentation d'un CST dès 50 personnes.