Baptisé "Up Helly Aa", ou "fête du feu", l'événement se veut une célébration des racines scandinaves de ces îles conquises par les Vikings dans le courant du IXe siècle et restées norvégiennes six siècles durant, avant que les Écossais n'en prennent le contrôle en 1472.

Organisé chaque dernier mardi du mois de janvier depuis la fin du XIXe siècle, le festival culmine avec une parade de plusieurs centaines de personnes déguisées en guerriers Vikings, brandissant épées et bouclier, et la mise à feu d'un drakkar spécialement construit pour l'occasion.

"C'est très important pour les habitants des Shetland et de Lerwick", souligne John Nicolson, un des organisateurs, interrogé par l'AFP. "Nous sommes vraiment ancrés dans l'histoire des Vikings ici".

John Nicolson occupe une place de choix dans le festival: il est le "Guizer Jarl", soit le chef viking, chargé de mener une escouade de guerriers dont il choisit le thème de leurs costumes en piochant dans l'histoire des Vikings.

"Cela fait 13 ans que j'attendais ça (...) c'est un grand privilège", savoure ce décorateur de 48 ans, qui ne renoncerait pour rien au monde au festival, qu'il neige, pleuve ou vente."On ne reporte pas en fonction de la météo", dit-il. "Advienne que pourra, nous, on continuera".

La fête se poursuivra jusqu'au petit matin avec des danses. Diffusé en streaming, le festival est visible sur le site www.uphellyaa.com.

Baptisé "Up Helly Aa", ou "fête du feu", l'événement se veut une célébration des racines scandinaves de ces îles conquises par les Vikings dans le courant du IXe siècle et restées norvégiennes six siècles durant, avant que les Écossais n'en prennent le contrôle en 1472.Organisé chaque dernier mardi du mois de janvier depuis la fin du XIXe siècle, le festival culmine avec une parade de plusieurs centaines de personnes déguisées en guerriers Vikings, brandissant épées et bouclier, et la mise à feu d'un drakkar spécialement construit pour l'occasion."C'est très important pour les habitants des Shetland et de Lerwick", souligne John Nicolson, un des organisateurs, interrogé par l'AFP. "Nous sommes vraiment ancrés dans l'histoire des Vikings ici".John Nicolson occupe une place de choix dans le festival: il est le "Guizer Jarl", soit le chef viking, chargé de mener une escouade de guerriers dont il choisit le thème de leurs costumes en piochant dans l'histoire des Vikings."Cela fait 13 ans que j'attendais ça (...) c'est un grand privilège", savoure ce décorateur de 48 ans, qui ne renoncerait pour rien au monde au festival, qu'il neige, pleuve ou vente."On ne reporte pas en fonction de la météo", dit-il. "Advienne que pourra, nous, on continuera".La fête se poursuivra jusqu'au petit matin avec des danses. Diffusé en streaming, le festival est visible sur le site www.uphellyaa.com.