L'Institut national de géophysique et de vulcanologie (INGV) a souligné que le volcan était dans un processus de "projection active" de lave en fusion et de cendres.

L'éruption a commencé jeudi, et si elle a légèrement baissé en intensité, elle continue de poser un problème de sécurité pour ceux qui gravissent les flancs du volcan, qui culmine à 3.295 mètres.

La dernière éruption de l'Etna était survenue en décembre.

Cette nouvelle éruption semble ne pas constituer une menace pour les zones habitées à proximité, ni pour l'aéroport de la ville de Catane.