Sous le pont des Invalides, des ouvriers s'affairent à l'intérieur d'un bâtiment fait d'angles droits et de verre. Ils finalisent les futures salles de Fluctuart, premier centre d'art urbain parisien qui ouvrira dans quelques semaines. Son directeur artistique, Nicolas Laugero Lasserre, veille au moindre détail. Ce matin, le problème à régler est un tag qui a vu le jour durant la nuit, face à ce nouveau lieu. Le trait manque de talent, les bombes ont été abandonnées sur le sol ; hors de question pour ce défenseur historique du street art que le moindre amalgame soit fait entre ces dégradations de l'espace public et les artistes qui seront bientôt exposés ici. "En plus, ils ont fait ça sur un mur classé", déplore celui qui savoure la vue depuis ce quai dialoguant avec la majestueuse structure du Grand Palais. "C'est une belle reconnaissance d...