À temps troublés, réponse créative. Une formule que la Brafa a décliné autour d'expositions en galeries, oeuvres et vidéos en ligne, en attendant une édition 2022 qu'elle espère plus classique, à Tour &Taxis.

Cette année, les participants proposeront donc dans leurs galeries, réparties dans 38 villes, une exposition spécialement élaborée pour la Brafa afin de "rétablir le plaisir d'un contact direct entre marchands, collectionneurs et objets d'art" en cette période de contacts sociaux restreints. Leurs clients sont invités à venir y déambuler de mercredi à dimanche dans le respect des mesures sanitaires.

"BRAFA in the Galleries" se tiendra donc bel et bien physiquement, bien que son site internet soit adapté pour l'occasion. Chaque participant y bénéficie notamment d'une page personnelle sur laquelle sont visibles jusqu'à neuf oeuvres d'art. L'organisation propose une recherche par pays, ville, galerie ou spécialité pour faciliter la quête des chercheurs de pépites. Et pour briller, certaines galeries ont réalisé de courtes vidéos introductives afin de donner un avant-goût de leur sélection aux gourmets de l'art.

Au total, plus de 950 objets sont ainsi proposés, d'un tableau de Pierre Brueghel le Jeune à un masque de momie romano-égyptienne, en passant par la plus ancienne théière belge connue à ce jour, de l'orfèvre liégeois Lambert Englebert en 1703. Les amateurs de céramique, mobilier, art africain ou d'Asie, manuscrits, design du 20e siècle, sculptures et autres bandes dessinées pourront également y trouver leur bonheur.

Dans les frontières du Plat pays - restrictions de voyage obligent -, Bruxelles accueille à elle seule plus d'un quart des exposants avec 37 galeries participantes. Knokke-Heist fera la part belle à l'art contemporain, Anvers proposera une gamme allant du textile au mobilier européen dans six galeries, tandis que Wijnegem offrira au regard objets de design, archéologiques et antiques. Les curieux pourront également découvrir des porcelaines des 16e au 18e siècles à Ath, des dessins, tableaux et sculptures à Gand et Laethem-Saint-Martin ou encore des tapisseries antiques à Malines.

En Belgique ou ailleurs, tous les participants ont adopté des dates et horaires communs, incluant un vernissage ce mercredi de 14h00 à 21h00, puis une ouverture du jeudi 28 au dimanche 31 janvier 2021 de 11h00 à 18h00. À Knokke, les horaires sont toutefois quelque peu différents pour s'adapter "aux spécificités de la cité balnéaire". (

À temps troublés, réponse créative. Une formule que la Brafa a décliné autour d'expositions en galeries, oeuvres et vidéos en ligne, en attendant une édition 2022 qu'elle espère plus classique, à Tour &Taxis.Cette année, les participants proposeront donc dans leurs galeries, réparties dans 38 villes, une exposition spécialement élaborée pour la Brafa afin de "rétablir le plaisir d'un contact direct entre marchands, collectionneurs et objets d'art" en cette période de contacts sociaux restreints. Leurs clients sont invités à venir y déambuler de mercredi à dimanche dans le respect des mesures sanitaires."BRAFA in the Galleries" se tiendra donc bel et bien physiquement, bien que son site internet soit adapté pour l'occasion. Chaque participant y bénéficie notamment d'une page personnelle sur laquelle sont visibles jusqu'à neuf oeuvres d'art. L'organisation propose une recherche par pays, ville, galerie ou spécialité pour faciliter la quête des chercheurs de pépites. Et pour briller, certaines galeries ont réalisé de courtes vidéos introductives afin de donner un avant-goût de leur sélection aux gourmets de l'art.Au total, plus de 950 objets sont ainsi proposés, d'un tableau de Pierre Brueghel le Jeune à un masque de momie romano-égyptienne, en passant par la plus ancienne théière belge connue à ce jour, de l'orfèvre liégeois Lambert Englebert en 1703. Les amateurs de céramique, mobilier, art africain ou d'Asie, manuscrits, design du 20e siècle, sculptures et autres bandes dessinées pourront également y trouver leur bonheur.Dans les frontières du Plat pays - restrictions de voyage obligent -, Bruxelles accueille à elle seule plus d'un quart des exposants avec 37 galeries participantes. Knokke-Heist fera la part belle à l'art contemporain, Anvers proposera une gamme allant du textile au mobilier européen dans six galeries, tandis que Wijnegem offrira au regard objets de design, archéologiques et antiques. Les curieux pourront également découvrir des porcelaines des 16e au 18e siècles à Ath, des dessins, tableaux et sculptures à Gand et Laethem-Saint-Martin ou encore des tapisseries antiques à Malines.En Belgique ou ailleurs, tous les participants ont adopté des dates et horaires communs, incluant un vernissage ce mercredi de 14h00 à 21h00, puis une ouverture du jeudi 28 au dimanche 31 janvier 2021 de 11h00 à 18h00. À Knokke, les horaires sont toutefois quelque peu différents pour s'adapter "aux spécificités de la cité balnéaire". (