La Ville déploiera un protocole de sécurité sanitaire renforcé similaire à celui mis en place sur les marchés. Des sens de circulation seront en conséquence instaurés ainsi qu'un dispositif de comptage à l'entrée et à la sortie. La possibilité de mettre en oeuvre un double flux comme dans la rue Neuve devra être évaluée, de même que la capacité d'accueil permise pour convenir à la règle de calcul autorisant un visiteur par 1,5 mètre courant d'étal.

La désinfection des manèges sera également de rigueur après chaque utilisation et les forains auront l'obligation de porter un masque. "Après ces longues semaines d'incertitude où nous nous sommes battus pour son maintien, c'est une réjouissante nouvelle pour la dynamique économique de notre Ville", a estimé Fabian Maingain, échevin des Affaires économiques.

"On est persuadé que Bruxelles a besoin d'événements cet été. Les Bruxellois qui ne vont pas partir en vacances, les gens qui vont venir visiter Bruxelles et nos commerçants ont besoin d'événements pour vivre. Par contre, notre grande priorité sera la sécurité sanitaire."

Les forains ont pu être rencontrer la ministre de l'Emploi et de l'économie Nathalie Muylle lundi. La publication mardi matin du dernier arrêté ministériel a permis de faire entrer la foire dans la catégorie des marchés. "Ne plus être repris dans les événements est pour nous, forains, une victoire", commente Patrick de Corte, représentant des forains à Bruxelles.

Une délegation s'est réunie avec la Ville à 11h00. Les deux parties ont marqué leur accord pour organiser la foire et ont convenu d'une marche à suivre stricte pour respecter les mesures sanitaires. "Je compte sur la responsabilité de chacun et chacune pour suivre à la lettre les mesures qui s'imposeront pour que tout le monde puisse en profiter", a souligné le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close.

"Ouvrir au 1er août au lieu du 18 juillet n'est pas très grave, car l'important était de redémarrer", se réjouit Patrick de Corte. "Les Bruxellois et tous les Belges pourront à nouveau profiter des attractions."

La Ville déploiera un protocole de sécurité sanitaire renforcé similaire à celui mis en place sur les marchés. Des sens de circulation seront en conséquence instaurés ainsi qu'un dispositif de comptage à l'entrée et à la sortie. La possibilité de mettre en oeuvre un double flux comme dans la rue Neuve devra être évaluée, de même que la capacité d'accueil permise pour convenir à la règle de calcul autorisant un visiteur par 1,5 mètre courant d'étal. La désinfection des manèges sera également de rigueur après chaque utilisation et les forains auront l'obligation de porter un masque. "Après ces longues semaines d'incertitude où nous nous sommes battus pour son maintien, c'est une réjouissante nouvelle pour la dynamique économique de notre Ville", a estimé Fabian Maingain, échevin des Affaires économiques. "On est persuadé que Bruxelles a besoin d'événements cet été. Les Bruxellois qui ne vont pas partir en vacances, les gens qui vont venir visiter Bruxelles et nos commerçants ont besoin d'événements pour vivre. Par contre, notre grande priorité sera la sécurité sanitaire." Les forains ont pu être rencontrer la ministre de l'Emploi et de l'économie Nathalie Muylle lundi. La publication mardi matin du dernier arrêté ministériel a permis de faire entrer la foire dans la catégorie des marchés. "Ne plus être repris dans les événements est pour nous, forains, une victoire", commente Patrick de Corte, représentant des forains à Bruxelles. Une délegation s'est réunie avec la Ville à 11h00. Les deux parties ont marqué leur accord pour organiser la foire et ont convenu d'une marche à suivre stricte pour respecter les mesures sanitaires. "Je compte sur la responsabilité de chacun et chacune pour suivre à la lettre les mesures qui s'imposeront pour que tout le monde puisse en profiter", a souligné le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close. "Ouvrir au 1er août au lieu du 18 juillet n'est pas très grave, car l'important était de redémarrer", se réjouit Patrick de Corte. "Les Bruxellois et tous les Belges pourront à nouveau profiter des attractions."