Connue et reconnue pour ses plages de sable blanc, son rivage et son récif corallien, l'île de Koh Tachai qui fait partie du parc national de Similan, sera fermée à tous les visiteurs à partir du 15 octobre. Une décision drastique mais nécessaire selon Thon Thamrongnawasawat, expert maritime de l'université de Kasetsart, qui a déclaré au journal thaïlandais Bangkok Post: "Une plage sur cette île peut accueillir jusqu'à 70 visiteurs. Mais parfois, le nombre de touristes était bien supérieur à 1.000 personnes sur ces plages, sans compter les stands de nourriture et les bateaux d'excursion. Cela a rapidement détérioré l'île. Si on ne la ferme pas maintenant, nous allons perdre Koh Tachai définitivement".

Certains coraux bleus rares ont déjà été endommagés par les nageurs et des restaurants pour touristes viennent d'ouvrir en bordure de plage a ajouté le professeur d'université. Malgré les protestations de l'industrie du tourisme, le gouvernement, alerté, a décidé de fermer l'île, qui a récemment été élue plus belle île de Thaïlande par le site internet beachmeter.com. "Nous devons la fermer pour permettre la réhabilitation de l'environnement à la fois sur l'île et dans la mer sans être dérangé par les touristes et avant que les dommages ne soient irréparables", déclare le directeur général des parcs nationaux, Tunya Netithammakul.

Maiton Island, Phuket, Thaïlande, Reuters
Maiton Island, Phuket, Thaïlande © Reuters

Les tours opérateurs n'abdiquent pas

Néanmoins, les tour-opérateurs ne semblent pas l'entendre de cette oreille. Ce week-end, au moins quatorze agences de voyage proposaient encore des visites à Koh Tachai lors d'une foire professionnelle organisée par... l'Office du tourisme de Thaïlande, selon Thon Thamrongnawasawat. Il faut dire que le tourisme représente 10% du PIB thaïlandais, et l'année passée 30 millions d'étrangers se sont rendus dans ce pays. Les tours opérateurs ne voient donc pas d'un bon oeil la fermeture de cette île, qui causerait un manque à gagner certain.

D'autres îles pourraient aussi être fermées, comme l'île de Maya Bay devenue célèbre suite au tournage du film The Beach, film de Danny Boyle avec entre autre Leonardo Di Caprio, tiré du roman du même nom d'Alex Garland. Une fermeture soutenue par Gen Surasak Karnjanarat, ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement, comme il l'a déclaré au Phuket Gazette. Pour lui, l'un des problèmes majeurs reste le déversement des déchets dans la mer.

Malgré ces récentes fermetures, les spécialistes continuent de tirer la sonnette d'alarme avant qu'il ne soit trop tard. Que ce soit dans la mer d'Andaman ou le golfe de Thaïlande, des récifs coralliens sont déjà menacés de blanchissement et de mort à cause de la température des eaux, qui s'est élevée à 30,5° et qui pourrait atteindre 33° dans le futur.

Par F. Ca.

istock
© istock
Connue et reconnue pour ses plages de sable blanc, son rivage et son récif corallien, l'île de Koh Tachai qui fait partie du parc national de Similan, sera fermée à tous les visiteurs à partir du 15 octobre. Une décision drastique mais nécessaire selon Thon Thamrongnawasawat, expert maritime de l'université de Kasetsart, qui a déclaré au journal thaïlandais Bangkok Post: "Une plage sur cette île peut accueillir jusqu'à 70 visiteurs. Mais parfois, le nombre de touristes était bien supérieur à 1.000 personnes sur ces plages, sans compter les stands de nourriture et les bateaux d'excursion. Cela a rapidement détérioré l'île. Si on ne la ferme pas maintenant, nous allons perdre Koh Tachai définitivement". Certains coraux bleus rares ont déjà été endommagés par les nageurs et des restaurants pour touristes viennent d'ouvrir en bordure de plage a ajouté le professeur d'université. Malgré les protestations de l'industrie du tourisme, le gouvernement, alerté, a décidé de fermer l'île, qui a récemment été élue plus belle île de Thaïlande par le site internet beachmeter.com. "Nous devons la fermer pour permettre la réhabilitation de l'environnement à la fois sur l'île et dans la mer sans être dérangé par les touristes et avant que les dommages ne soient irréparables", déclare le directeur général des parcs nationaux, Tunya Netithammakul.Les tours opérateurs n'abdiquent pas Néanmoins, les tour-opérateurs ne semblent pas l'entendre de cette oreille. Ce week-end, au moins quatorze agences de voyage proposaient encore des visites à Koh Tachai lors d'une foire professionnelle organisée par... l'Office du tourisme de Thaïlande, selon Thon Thamrongnawasawat. Il faut dire que le tourisme représente 10% du PIB thaïlandais, et l'année passée 30 millions d'étrangers se sont rendus dans ce pays. Les tours opérateurs ne voient donc pas d'un bon oeil la fermeture de cette île, qui causerait un manque à gagner certain. D'autres îles pourraient aussi être fermées, comme l'île de Maya Bay devenue célèbre suite au tournage du film The Beach, film de Danny Boyle avec entre autre Leonardo Di Caprio, tiré du roman du même nom d'Alex Garland. Une fermeture soutenue par Gen Surasak Karnjanarat, ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement, comme il l'a déclaré au Phuket Gazette. Pour lui, l'un des problèmes majeurs reste le déversement des déchets dans la mer.Malgré ces récentes fermetures, les spécialistes continuent de tirer la sonnette d'alarme avant qu'il ne soit trop tard. Que ce soit dans la mer d'Andaman ou le golfe de Thaïlande, des récifs coralliens sont déjà menacés de blanchissement et de mort à cause de la température des eaux, qui s'est élevée à 30,5° et qui pourrait atteindre 33° dans le futur.Par F. Ca.