Ce prolongement au 15 juillet, qui concerne tous les pays étrangers, a été annoncé alors que le pays vient d'annoncer plus de 3.400 morts dûs au Covid-19.

Lors d'une conférence de presse à Stockholm, le Premier ministre Stefan Lofven a indiqué que les voyages intérieurs, limités à une à deux heures de voiture du domicile, pourraient être effectués sous certaines conditions.

"Je veux souligner que ceci ne signifie pas que les choses sont revenues à la normale", a-t-il précisé. "Durant ces voyages, le bon sens doit toujours s'appliquer, de grandes précautions, et d'encore plus grandes responsabilités", a-t-il dit.

Johan Carlson, directeur général de l'Agence publique de santé de Suède, a expliqué que de courts voyages étaient possibles, à condition qu'il ne s'agisse pas de rendre visite à des personnes âgées ou d'autres groupes à risque et que les contacts physiques soient évités autant que possible.

La Suède a été à deux doigts de mettre en place les confinements très restrictifs instaurés ailleurs en Europe. Les restrictions de voyage évoquées ne sont que des recommandations et ne sont pas contraignantes.

Le pays a laissé ses écoles ouvertes pour les enfants de moins de 16 ans, ainsi que les bars, les restaurants et les commerces, appelant sa population à appliquer les consignes de distanciation physique.

Cette stratégie a été critiquée à l'étranger et dans le pays, notamment car le nombre de décès dépasse ceux des pays nordiques voisins qui ont tous imposé des mesures de confinement.

Mercredi, les autorités de santé suédoises ont annoncé un total de 27.909 cas confirmés et 3.460 décès liés au Covid-19.

Ce prolongement au 15 juillet, qui concerne tous les pays étrangers, a été annoncé alors que le pays vient d'annoncer plus de 3.400 morts dûs au Covid-19.Lors d'une conférence de presse à Stockholm, le Premier ministre Stefan Lofven a indiqué que les voyages intérieurs, limités à une à deux heures de voiture du domicile, pourraient être effectués sous certaines conditions."Je veux souligner que ceci ne signifie pas que les choses sont revenues à la normale", a-t-il précisé. "Durant ces voyages, le bon sens doit toujours s'appliquer, de grandes précautions, et d'encore plus grandes responsabilités", a-t-il dit.Johan Carlson, directeur général de l'Agence publique de santé de Suède, a expliqué que de courts voyages étaient possibles, à condition qu'il ne s'agisse pas de rendre visite à des personnes âgées ou d'autres groupes à risque et que les contacts physiques soient évités autant que possible.La Suède a été à deux doigts de mettre en place les confinements très restrictifs instaurés ailleurs en Europe. Les restrictions de voyage évoquées ne sont que des recommandations et ne sont pas contraignantes.Le pays a laissé ses écoles ouvertes pour les enfants de moins de 16 ans, ainsi que les bars, les restaurants et les commerces, appelant sa population à appliquer les consignes de distanciation physique.Cette stratégie a été critiquée à l'étranger et dans le pays, notamment car le nombre de décès dépasse ceux des pays nordiques voisins qui ont tous imposé des mesures de confinement.Mercredi, les autorités de santé suédoises ont annoncé un total de 27.909 cas confirmés et 3.460 décès liés au Covid-19.