Vendredi matin, sur l'Ourthe, en province de Liège et Luxembourg, la tendance à la baisse progressive se confirme à Hamoir, Durbuy, Erezée, Hotton et Rendeux, Houffalize La Roche-en-Ardenne, mais aussi Chaudfontaine, Comblain-au-pont, Esneux et Sprimont, localités qui avait aussi été gravement touchées les heures passées.

La veille, L'Ourthe en crue a inondé la vieille ville de Durbuy, haut lieu touristique en province du Luxembourg. "C'est la première fois depuis que les murs anti-crue ont été construits que le centre de Durbuy est inondé", commente le bourgmestre Philippe Bontemps. Les nombreux hôtels ont été contraints d'évacuer.

À Bomal, certaines rues se sont retrouvées submergées sous plus de deux mètres d'eau. Des centres d'accueil ont été installés dans la commune ainsi qu'à Tohogne notamment.

L'Ourthe est également sortie de son lit à Hotton, rendant les axes principaux vers Durbuy et La Roche impraticables. De nombreuses personnes ont été évacuées, dont certaines ont trouvé refuge au centre d'accueil installé dans les locaux de l'école communale.

La situation a également empiré dans certains villages de la commune de Nassogne par rapport à la veille. À Forrières notamment, où le niveau de la Wamme arrivait à mi-hauteur des goals du terrain de football jeudi matin, indique le bourgmestre Marc Quirynen. À Rendeux, la route régionale reliant les villages de Rendeux-Haut et Hodister s'est affaissée, explique l'échevin Brenoit Tricot.

Vendredi matin, sur l'Ourthe, en province de Liège et Luxembourg, la tendance à la baisse progressive se confirme à Hamoir, Durbuy, Erezée, Hotton et Rendeux, Houffalize La Roche-en-Ardenne, mais aussi Chaudfontaine, Comblain-au-pont, Esneux et Sprimont, localités qui avait aussi été gravement touchées les heures passées.La veille, L'Ourthe en crue a inondé la vieille ville de Durbuy, haut lieu touristique en province du Luxembourg. "C'est la première fois depuis que les murs anti-crue ont été construits que le centre de Durbuy est inondé", commente le bourgmestre Philippe Bontemps. Les nombreux hôtels ont été contraints d'évacuer. À Bomal, certaines rues se sont retrouvées submergées sous plus de deux mètres d'eau. Des centres d'accueil ont été installés dans la commune ainsi qu'à Tohogne notamment. L'Ourthe est également sortie de son lit à Hotton, rendant les axes principaux vers Durbuy et La Roche impraticables. De nombreuses personnes ont été évacuées, dont certaines ont trouvé refuge au centre d'accueil installé dans les locaux de l'école communale. La situation a également empiré dans certains villages de la commune de Nassogne par rapport à la veille. À Forrières notamment, où le niveau de la Wamme arrivait à mi-hauteur des goals du terrain de football jeudi matin, indique le bourgmestre Marc Quirynen. À Rendeux, la route régionale reliant les villages de Rendeux-Haut et Hodister s'est affaissée, explique l'échevin Brenoit Tricot.