A partir de jeudi, les Tunisiens rapatriés de l'étranger devront présenter un test PCR négatif effectué moins de 72 heures avant leur départ et passer 14 jours en quarantaine chez eux, a indiqué la présidence du gouvernement dans un communiqué.

Jusque-là, la quarantaine se faisait obligatoirement en isolement dans des hôtels, durant 7 jours, et était suivie d'un isolement à domicile de sept jours également. Après le 27 juin, tous les voyageurs pourront entrer en Tunisie en présentant un test négatif de moins de 72 heures et sous réserve qu'ils n'aient pas de température.

Les touristes voyageant en groupe avec des tour-opérateurs, qui représentent habituellement une large part des vacanciers étrangers en Tunisie, seront emmenés à l'hôtel dans des bus respectant les mesures de distanciation physique.

Les hôtels devront eux appliquer un protocole qui prévoit des repas individuels au lieu des buffets, des distances minimum entre les tables et les transats et 3m2 de piscine par baigneur minimum. Après des discussions au sein des instances tunisiennes, il a finalement été décidé que ces touristes seraient autorisés à sortir pour visiter musées, monuments et sites touristiques, a précisé la présidence du gouvernement.

Pour les autres voyageurs - touristes hors tour-opérateurs et ressortissants tunisiens -, le gouvernement n'a pas indiqué s'il subsisterait une forme de quarantaine ni donné de consignes précises. Les vacanciers pourront par ailleurs être testés avant de repartir.

La Tunisie permettra à ceux qui le demandent d'effectuer un test PCR à partir du sixième jour de leur séjour en Tunisie, selon le communiqué dans lequel ni le prix ni les délais du test ne sont précisés.

La Tunisie, qui a fermé ses frontières dès la mi-mars pour enrayer la propagation du nouveau coronavirus, a été relativement épargnée par la pandémie, avec 49 morts au total. Le pays ne compte plus que quelques nouveaux malades par jour, en majorité des personnes placées en quarantaine après leur retour de l'étranger.

A partir de jeudi, les Tunisiens rapatriés de l'étranger devront présenter un test PCR négatif effectué moins de 72 heures avant leur départ et passer 14 jours en quarantaine chez eux, a indiqué la présidence du gouvernement dans un communiqué. Jusque-là, la quarantaine se faisait obligatoirement en isolement dans des hôtels, durant 7 jours, et était suivie d'un isolement à domicile de sept jours également. Après le 27 juin, tous les voyageurs pourront entrer en Tunisie en présentant un test négatif de moins de 72 heures et sous réserve qu'ils n'aient pas de température.Les touristes voyageant en groupe avec des tour-opérateurs, qui représentent habituellement une large part des vacanciers étrangers en Tunisie, seront emmenés à l'hôtel dans des bus respectant les mesures de distanciation physique. Les hôtels devront eux appliquer un protocole qui prévoit des repas individuels au lieu des buffets, des distances minimum entre les tables et les transats et 3m2 de piscine par baigneur minimum. Après des discussions au sein des instances tunisiennes, il a finalement été décidé que ces touristes seraient autorisés à sortir pour visiter musées, monuments et sites touristiques, a précisé la présidence du gouvernement. Pour les autres voyageurs - touristes hors tour-opérateurs et ressortissants tunisiens -, le gouvernement n'a pas indiqué s'il subsisterait une forme de quarantaine ni donné de consignes précises. Les vacanciers pourront par ailleurs être testés avant de repartir. La Tunisie permettra à ceux qui le demandent d'effectuer un test PCR à partir du sixième jour de leur séjour en Tunisie, selon le communiqué dans lequel ni le prix ni les délais du test ne sont précisés. La Tunisie, qui a fermé ses frontières dès la mi-mars pour enrayer la propagation du nouveau coronavirus, a été relativement épargnée par la pandémie, avec 49 morts au total. Le pays ne compte plus que quelques nouveaux malades par jour, en majorité des personnes placées en quarantaine après leur retour de l'étranger.