Au total, quelque 4,1 milliards de passagers ont été comptabilisés, soit 7,3% de plus qu'en 2016. Une croissance qui est la conséquence d'une conjoncture globale favorable et de billets d'avions moins chers, explique-t-on.

C'est dans la région Asie-Pacifique qu'on a constaté la hausse la plus importante, avec 10,6%. Avec 1,5 milliard de voyageurs, elle représente une part de marché d'environ 36%.

En Europe, la croissance en la matière a été de plus ou moins 8%, à 1,1 milliard.

L'Amérique du Nord représentait, quant à elle, 942 millions de passagers.

"Voler n'a jamais été aussi accessible", a commenté Alexandre de Juniac, le patron de l'Iata. Selon lui, le citoyen moyen prenait l'avion tous les 43 mois en l'an 2000. L'an dernier, il le faisait tous les 22 mois.

Le nombre de villes reliées directement entre elles a, par ailleurs, plus que doublé depuis 1995, dépassant le nombre de 20.000.