Le but est d'aider le secteur à augmenter sensiblement ses recettes, à 27 milliards d'euros en 2027 contre 19,5 milliards en 2019, avant que la pandémie de Covid-19 ne paralyse cette activité.

Ce plan comprend plusieurs volets dont les mesures concrètes devront encore être précisées, mais mise surtout sur "une diversification des marchés", a indiqué le ministère de l'Economie dans un communiqué.

Ces fonds, financés en partie par le plan de relance européen, doivent permettre de promouvoir le tourisme tout au long de l'année, sur l'ensemble du territoire et d'augmenter la formation professionnelle.

Quelque trois milliards d'euros vont être mobilisés dans un premier temps afin de soutenir les entreprises, notamment celles touchées par la pandémie, pour leur permettre de maintenir leur activité et sauver des emplois. Ces aides passeront entre autres par des prêts garantis.

Le plan prévoit aussi des aides pour la formation afin de permettre à ces entreprises de faire face "aux défis du numérique et du développement durable" avec des programmes par exemple pour réduire le plastique dans l'hôtellerie.

"Le tourisme qui est le secteur prioritaire dans la stratégie de développement du pays" car il est "vital" pour la reprise économique, a souligné le gouvernement alors que le PIB portugais a chuté de 7,6% en 2020 et encore de 5,4% au 1er trimestre, en glissement annuel.

Avec une contribution de 12,8 milliards d'euros, le tourisme a représenté 6,3% du PIB portugais en 2020, contre 11,8% l'année précédente.

Le Portugal, qui est parvenu à maîtriser la situation sanitaire après une violente vague de coronavirus en début d'année, est le seul pays de l'Union européenne où les Britanniques, son premier contingent de touristes étrangers, peuvent se rendre depuis lundi sans devoir observer une quarantaine à leur retour.

Le but est d'aider le secteur à augmenter sensiblement ses recettes, à 27 milliards d'euros en 2027 contre 19,5 milliards en 2019, avant que la pandémie de Covid-19 ne paralyse cette activité.Ce plan comprend plusieurs volets dont les mesures concrètes devront encore être précisées, mais mise surtout sur "une diversification des marchés", a indiqué le ministère de l'Economie dans un communiqué.Ces fonds, financés en partie par le plan de relance européen, doivent permettre de promouvoir le tourisme tout au long de l'année, sur l'ensemble du territoire et d'augmenter la formation professionnelle.Quelque trois milliards d'euros vont être mobilisés dans un premier temps afin de soutenir les entreprises, notamment celles touchées par la pandémie, pour leur permettre de maintenir leur activité et sauver des emplois. Ces aides passeront entre autres par des prêts garantis.Le plan prévoit aussi des aides pour la formation afin de permettre à ces entreprises de faire face "aux défis du numérique et du développement durable" avec des programmes par exemple pour réduire le plastique dans l'hôtellerie."Le tourisme qui est le secteur prioritaire dans la stratégie de développement du pays" car il est "vital" pour la reprise économique, a souligné le gouvernement alors que le PIB portugais a chuté de 7,6% en 2020 et encore de 5,4% au 1er trimestre, en glissement annuel.Avec une contribution de 12,8 milliards d'euros, le tourisme a représenté 6,3% du PIB portugais en 2020, contre 11,8% l'année précédente.Le Portugal, qui est parvenu à maîtriser la situation sanitaire après une violente vague de coronavirus en début d'année, est le seul pays de l'Union européenne où les Britanniques, son premier contingent de touristes étrangers, peuvent se rendre depuis lundi sans devoir observer une quarantaine à leur retour.