A partir du 1er novembre, les Australiens vaccinés pourront voyager hors de leurs frontières, qui sont fermées depuis mars 2020 en réponse à la pandémie, sans demander d'exemptions aux autorités, a annoncé le gouvernement fédéral mercredi.

Les Australiens qui n'ont pas été immunisés contre le Covid-19 avec deux doses d'un vaccin devront toutefois toujours demander une exemption pour voyager à l'étranger. Ils devront aussi toujours se soumettre à une quarantaine à leur retour.

Celle-ci ne sera plus exigée des voyageurs vaccinés à partir du mois prochain s'ils accèdent au pays via Sydney, dans l'Etat de Nouvelles-Galles du Sud qui a déjà assoupli ses restrictions sanitaires.

Le ministre de la Santé australien, Greg Hunt, a fait part de cette importante décision pour la réouverture progressive du pays qui s'était coupé du monde dans l'espoir d'endiguer la propagation du nouveau coronavirus.

"Les citoyens australiens et résidents permanents qui souhaitent voyager à l'étranger devront présenter une preuve qu'ils sont pleinement vaccinés avec un vaccin approuvé ou reconnu, si la seconde dose a été administrée au moins sept jours avant le voyage", a précisé le ministre.

Le pays a approuvé les vaccins Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson&Johnson, mais reconnait aussi les vaccins d'autres pays, comme chinois, indien ou russe.

Cette annonce constitue la première étape de réouverture du pays où près de huit adultes sur dix sont désormais vaccinés après le départ tardif de la campagne de vaccination. La seconde étape devrait faciliter le retour dans les pays de travailleurs qualifiés et d'étudiants internationaux, s'ils peuvent aussi prouver qu'ils sont vaccinés.

La fermeture des frontières de cette île-continent a été vécue comme un lourd fardeau par les Australiens dans le pays, mais aussi pour ceux résidant à l'étranger qui avaient bien des difficultés à rentrer dans leur pays natal, ou encore ceux dont la famille ou les amis vivent sur d'autres continents et qu'ils étaient privés de les revoir durant la pandémie.

Le secteur aérien a aussi par conséquent été très fortement perturbé, avec une offre de vols au compte-gouttes pour rentrer dans le pays qui appliquait des plafonds d'arrivée extrêmement bas.

Si les frontières extérieures du pays rouvrent progressivement, la majeure partie des frontières intérieures restent par contre encore fermées en Australie. Leur franchissement reste sujet à quarantaine, ce qui maintient aussi des familles séparées et pèse également sur l'aviation australienne.

A partir du 1er novembre, les Australiens vaccinés pourront voyager hors de leurs frontières, qui sont fermées depuis mars 2020 en réponse à la pandémie, sans demander d'exemptions aux autorités, a annoncé le gouvernement fédéral mercredi. Les Australiens qui n'ont pas été immunisés contre le Covid-19 avec deux doses d'un vaccin devront toutefois toujours demander une exemption pour voyager à l'étranger. Ils devront aussi toujours se soumettre à une quarantaine à leur retour. Celle-ci ne sera plus exigée des voyageurs vaccinés à partir du mois prochain s'ils accèdent au pays via Sydney, dans l'Etat de Nouvelles-Galles du Sud qui a déjà assoupli ses restrictions sanitaires. Le ministre de la Santé australien, Greg Hunt, a fait part de cette importante décision pour la réouverture progressive du pays qui s'était coupé du monde dans l'espoir d'endiguer la propagation du nouveau coronavirus. "Les citoyens australiens et résidents permanents qui souhaitent voyager à l'étranger devront présenter une preuve qu'ils sont pleinement vaccinés avec un vaccin approuvé ou reconnu, si la seconde dose a été administrée au moins sept jours avant le voyage", a précisé le ministre. Le pays a approuvé les vaccins Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson&Johnson, mais reconnait aussi les vaccins d'autres pays, comme chinois, indien ou russe. Cette annonce constitue la première étape de réouverture du pays où près de huit adultes sur dix sont désormais vaccinés après le départ tardif de la campagne de vaccination. La seconde étape devrait faciliter le retour dans les pays de travailleurs qualifiés et d'étudiants internationaux, s'ils peuvent aussi prouver qu'ils sont vaccinés. La fermeture des frontières de cette île-continent a été vécue comme un lourd fardeau par les Australiens dans le pays, mais aussi pour ceux résidant à l'étranger qui avaient bien des difficultés à rentrer dans leur pays natal, ou encore ceux dont la famille ou les amis vivent sur d'autres continents et qu'ils étaient privés de les revoir durant la pandémie. Le secteur aérien a aussi par conséquent été très fortement perturbé, avec une offre de vols au compte-gouttes pour rentrer dans le pays qui appliquait des plafonds d'arrivée extrêmement bas. Si les frontières extérieures du pays rouvrent progressivement, la majeure partie des frontières intérieures restent par contre encore fermées en Australie. Leur franchissement reste sujet à quarantaine, ce qui maintient aussi des familles séparées et pèse également sur l'aviation australienne.