Située à une heure de Barcelone (nord-ouest), Calafell est l'une des villes côtières tentant de stopper la venue de personnes désobéissant au strict confinement imposé en Espagne, pays parmi les plus endeuillés par la pandémie de Covid-19. "Des gens sont arrivés ces jours-ci et nous craignions que ce soit encore plus important pour la semaine sainte, durant laquelle la population quadruple habituellement", a expliqué à l'AFP Ramon Ferré, maire de cette localité de près de 25.000 habitants.

., AFP
. © AFP

La police municipale n'ayant pas les moyens de contrôler les dizaines d'entrées de la ville, la mairie a décidé de les fermer avec des blocs de béton et d'effectuer des contrôles sur la route principale.

., AFP
. © AFP

Le coronavirus a peu touché cette municipalité. Mais "nous n'avons pas de services de santé pouvant prendre en charge une avalanche de contaminés qui pourraient venir de Barcelone", insiste le maire.

Plage d'Almadrava à Rosas, sur la Costa Brava espagnole, Getty Images
Plage d'Almadrava à Rosas, sur la Costa Brava espagnole © Getty Images

Quelque 200 kilomètres plus au nord, sur la Costa Brava, c'est l'arrivée de touristes venus de France malgré la fermeture de la frontière entre les deux pays qui est dénoncée. "Nous ne savons pas comment ils sont arrivés car la frontière est fermée. Nous supposons qu'ils ont pris des itinéraires alternatifs" la nuit, explique Montse Mindan, maire de Rosas, station balnéaire située à 15 kilomètres de la France. "Ce n'est pas une avalanche d'arrivées. Mais des habitants nous ont signalé des appartements où, tout à coup, il y avait du monde et des caissiers de supermarchés ont vu des clients qui sont généralement là en été", explique-t-elle.

Les autorités ont pourtant appelé les Espagnols à respecter le confinement en restant chez eux durant les vacances de Pâques et ont renforcé les contrôles routiers. Malgré ces rappels à l'ordre, la presse espagnole regorge d'exemples de villages ayant décidé de fermer leurs accès, d'utiliser des drones pour surveiller les arrivées ou de suivre la consommation d'eau dans les foyers pour repérer d'éventuels contrevenants.

., AFP
. © AFP
Située à une heure de Barcelone (nord-ouest), Calafell est l'une des villes côtières tentant de stopper la venue de personnes désobéissant au strict confinement imposé en Espagne, pays parmi les plus endeuillés par la pandémie de Covid-19. "Des gens sont arrivés ces jours-ci et nous craignions que ce soit encore plus important pour la semaine sainte, durant laquelle la population quadruple habituellement", a expliqué à l'AFP Ramon Ferré, maire de cette localité de près de 25.000 habitants.La police municipale n'ayant pas les moyens de contrôler les dizaines d'entrées de la ville, la mairie a décidé de les fermer avec des blocs de béton et d'effectuer des contrôles sur la route principale. Le coronavirus a peu touché cette municipalité. Mais "nous n'avons pas de services de santé pouvant prendre en charge une avalanche de contaminés qui pourraient venir de Barcelone", insiste le maire.Quelque 200 kilomètres plus au nord, sur la Costa Brava, c'est l'arrivée de touristes venus de France malgré la fermeture de la frontière entre les deux pays qui est dénoncée. "Nous ne savons pas comment ils sont arrivés car la frontière est fermée. Nous supposons qu'ils ont pris des itinéraires alternatifs" la nuit, explique Montse Mindan, maire de Rosas, station balnéaire située à 15 kilomètres de la France. "Ce n'est pas une avalanche d'arrivées. Mais des habitants nous ont signalé des appartements où, tout à coup, il y avait du monde et des caissiers de supermarchés ont vu des clients qui sont généralement là en été", explique-t-elle.Les autorités ont pourtant appelé les Espagnols à respecter le confinement en restant chez eux durant les vacances de Pâques et ont renforcé les contrôles routiers. Malgré ces rappels à l'ordre, la presse espagnole regorge d'exemples de villages ayant décidé de fermer leurs accès, d'utiliser des drones pour surveiller les arrivées ou de suivre la consommation d'eau dans les foyers pour repérer d'éventuels contrevenants.