Cette interdiction prendra effet vendredi, premier jour de la période du Ramadan, et durera jusqu'au 1er juin. Elle a été annoncée au lendemain de l'interdiction de voyager à l'occasion de l'Eid al-Fitr, la grande fête marquant la fin du Ramadan, qui voit de coutume des millions de personnes voyager à travers le pays.

Cette interdiction ne s'applique pas aux transports de marchandises, aux relations diplomatiques ou aux trajets urgents, ont précisé les autorités indonésiennes, de même qu'au rapatriement des citoyens indonésiens bloqués à l'étranger ou au retour des étrangers résidant légalement dans le pays.

Les deux plus grandes compagnies aériennes, Garuda et Lion Air ont déjà largement réduit le nombre de leurs vols, à la suite de la disparition du tourisme. Mais l'interdiction des voyages en bateau va empêcher de bouger des millions de personnes, dans un pays constitué d'un d'archipel de quelque 17.000 îles où les ferries sont un mode habituel de transport.

L'Indonésie a pour l'instant 7.775 cas confirmés de coronaviruset 647 morts, même si le véritable bilan porrait être bien supérieur, dans un pays où les tests sont quasi-inexistants.

Cette interdiction prendra effet vendredi, premier jour de la période du Ramadan, et durera jusqu'au 1er juin. Elle a été annoncée au lendemain de l'interdiction de voyager à l'occasion de l'Eid al-Fitr, la grande fête marquant la fin du Ramadan, qui voit de coutume des millions de personnes voyager à travers le pays. Cette interdiction ne s'applique pas aux transports de marchandises, aux relations diplomatiques ou aux trajets urgents, ont précisé les autorités indonésiennes, de même qu'au rapatriement des citoyens indonésiens bloqués à l'étranger ou au retour des étrangers résidant légalement dans le pays. Les deux plus grandes compagnies aériennes, Garuda et Lion Air ont déjà largement réduit le nombre de leurs vols, à la suite de la disparition du tourisme. Mais l'interdiction des voyages en bateau va empêcher de bouger des millions de personnes, dans un pays constitué d'un d'archipel de quelque 17.000 îles où les ferries sont un mode habituel de transport. L'Indonésie a pour l'instant 7.775 cas confirmés de coronaviruset 647 morts, même si le véritable bilan porrait être bien supérieur, dans un pays où les tests sont quasi-inexistants.