La start-up propose de rallier les deux grandes villes allemandes séparées par 600 km pour une vingtaine d'euros contre les 115 € du billet classique, en seulement 40 minutes de plus. Un prix presque divisé par 6, donc sacrément avantageux. Plus fun, ce train qualifié de "hipster" offre une véritable expérience du voyage alternatif, en misant sur le style.

Expérience unique

Des espaces créatifs dans le train permettent aux voyageurs de se retrouver par centres d'intérêt, par exemple la photo ou le sport. Des espaces particuliers pour les familles ont été également aménagés, pour accorder de la place aux enfants.

Locomore
© Locomore

Ces trains orange des années 70, ont été recyclés et modernisés par la start-up berlinoise. à l'allure vintage, ils roulent à l'énergie électrique. Les passagers disposent du wifi gratuit et peuvent profiter de nourriture et de boissons certifiées bio: plats "heathy", comme des sandwiches vegan, café équitable, bières sans gluten, cola au guarana et sodas artisanaux.

Ces trains orange des années 70, ont été recyclés et modernisés par la start-up berlinoise. À l'allure vintage, ils roulent à l'énergie électrique. Les passagers disposent du wifi gratuit et peuvent profiter de nourriture et de boissons certifiées bio: plats "heathy", comme des sandwiches vegan, café équitable, bières sans gluten, cola au guarana et sodas artisanaux.

Gefahren mit #Locomore von #Berlin nach #Kassel - #train #travel #reisen #reise #alternativ #business

A photo posted by Daniel Bö (@stang2k) on

Financée par le crowdfunding, Locomore a profité de 640.000 euros uniquement récoltés par le biais de donations sur le net. Vingt ans après la libéralisation du rail en Allemagne, s'imposer sur le marché ferroviaire reste cependant un pari risqué face à la puissante Deutsche Bahn, et plusieurs s'y sont déjà cassé les dents. Propriétaire des infrastructures, la société de train leader du marché fait en effet payer le prix fort l'utilisation des lignes à la concurrence.

D'autres lignes sont planifiées pour 2018 vers Cologne, Munich et l'île baltique de Rügen.

Choisir cette compagnie est donc plus une question de conscience du voyage alternatif que de transport. Cette offre de trains écolos montre qu'il existe une clientèle intéressée par le transport collectif et alternatif, où la rapidité n'est pas le seul critère, même sur de longues distances, et pourrait ainsi stimuler le marché européen.

Plus d'infos:www.locomore.com

Par Justine Toussaint

La start-up propose de rallier les deux grandes villes allemandes séparées par 600 km pour une vingtaine d'euros contre les 115 € du billet classique, en seulement 40 minutes de plus. Un prix presque divisé par 6, donc sacrément avantageux. Plus fun, ce train qualifié de "hipster" offre une véritable expérience du voyage alternatif, en misant sur le style.Expérience uniqueDes espaces créatifs dans le train permettent aux voyageurs de se retrouver par centres d'intérêt, par exemple la photo ou le sport. Des espaces particuliers pour les familles ont été également aménagés, pour accorder de la place aux enfants.Ces trains orange des années 70, ont été recyclés et modernisés par la start-up berlinoise. à l'allure vintage, ils roulent à l'énergie électrique. Les passagers disposent du wifi gratuit et peuvent profiter de nourriture et de boissons certifiées bio: plats "heathy", comme des sandwiches vegan, café équitable, bières sans gluten, cola au guarana et sodas artisanaux.Ces trains orange des années 70, ont été recyclés et modernisés par la start-up berlinoise. À l'allure vintage, ils roulent à l'énergie électrique. Les passagers disposent du wifi gratuit et peuvent profiter de nourriture et de boissons certifiées bio: plats "heathy", comme des sandwiches vegan, café équitable, bières sans gluten, cola au guarana et sodas artisanaux.Financée par le crowdfunding, Locomore a profité de 640.000 euros uniquement récoltés par le biais de donations sur le net. Vingt ans après la libéralisation du rail en Allemagne, s'imposer sur le marché ferroviaire reste cependant un pari risqué face à la puissante Deutsche Bahn, et plusieurs s'y sont déjà cassé les dents. Propriétaire des infrastructures, la société de train leader du marché fait en effet payer le prix fort l'utilisation des lignes à la concurrence.D'autres lignes sont planifiées pour 2018 vers Cologne, Munich et l'île baltique de Rügen.Choisir cette compagnie est donc plus une question de conscience du voyage alternatif que de transport. Cette offre de trains écolos montre qu'il existe une clientèle intéressée par le transport collectif et alternatif, où la rapidité n'est pas le seul critère, même sur de longues distances, et pourrait ainsi stimuler le marché européen.Plus d'infos:www.locomore.comPar Justine Toussaint