Chaque année, au printemps entre mi-avril et début mai, le bois de Hal (Hallerbos) semble comme envoûté. Les sous-bois de cette forêt de hêtres se parent d'une multitude de jacinthes sauvages et offrent au regard un océan de bleu et de mauve. Cette année, la floraison restera à son apogée pour encore 8 à 10 jours.

Ce patrimoine naturel d'une incroyable richesse se trouve en périphérie bruxelloise. Il est parfois méconnu en Belgique, il attire pourtant les touristes du monde entier. Ce bois est l'un des vestiges de la forêt qui s'étendait du Rhin à la mer du Nord à l'époque des Romains. Que l'on puisse encore admirer cette merveille de la nature tient du miracle lorsqu'on sait que lors de la Première Guerre mondiale, les Allemands avaient pratiquement rasé le bois. Entre les années 30 et 50 le bois va être réaménagé et acquiert son visage actuel.

Le bois de Hal © Benoît Labarre

De nombreux chemins parcourent les 535 hectares du bois de Hal, dont 100 sont classés en réserve, permettent de très belles promenades. Un itinéraire parcourt le bois et passe par les principaux endroits de floraison. Le plan est disponible en cliquant ici.

Conseil pour profiter au mieux du spectacle

Évitez, tant que faire se peut, les week-ends de floraison où l'affluence risque de fortement ruiner l'aspect bucolique de la visite. Sachez aussi qu'une promenade en début de matinée ou en fin d'après-midi offre une plus belle lumière. C'est aussi à ce moment que les fleurs libèrent leur parfum et embaument véritablement l'air.

© Reuters

Grosse affluence

Plusieurs milliers de personnes se sont déplacées durant le dernier week-end pour profiter du spectacle des jacinthes sauvages dont la floraison venait de débuter. Chaque année, le spectacle du tapis mauve formé par les fleurs dans de grandes parties du bois attire de nombreux curieux.

© Reuters

Selon un garde-forestier, Pierre Kestemont, l'affluence devrait être encore bien plus importante le week-end prochain, celui de Pâques, où l'on attend d'ailleurs des températures bien plus élevées. Ce n'est justement que vers Pâques que les jacinthes devraient afficher leur pleine splendeur. Les températures plutôt fraîches des derniers jours n'ont pas encore permis à toutes les jacinthes de fleurir, explique Pierre Kestemont. L'agence flamande "Nature et forêts" (Agentschap Natuur en Bos) a d'ores et déjà placé 14 kilomètres de cordes pour faire en sorte que les visiteurs restent bien sur les sentiers et ne s'aventurent pas à écraser les délicates fleurs.

© Reuters

Comment s'y rendre ?

Le bois n'est pas forcément facile d'accès et les places de parking peu nombreuses. Il arrive que l'on doive prendre son mal en patience pour pouvoir admirer ce fabuleux spectacle.

Un trajet possible consiste à prendre le Ring R0 (E19 Bruxelles- Mons) jusqu'à la sortie 21 (Halle). Ensuite il faut garder la gauche et tourner à gauche au second feu rouge (N28 Nivelles) pour suivre le panneau Hallerbos. Juste après le pont qui passe au-dessus de l'autoroute, tournez à droite et continuez jusqu'au bois. Il existe d'autres parkings plus petits. Vous pouvez les retrouver ici.

© Reuters

En transports en commun

A partir du samedi 13 avril, la société flamande de transports publics De Lijn propose pendant trois week-ends d'affilée un service de bus gratuit pour permettre aux visiteurs d'admirer les jacinthes du bois de Hal, en Brabant flamand. Ce bus-navette, qui reliera la gare au bois, circulera également le lundi de Pâques et le 1er mai.

© Reuters

"Pour les personnes qui ne viennent pas à pied ou à vélo, le bus reste le meilleur moyen pour se rendre au bois de Hal. La circulation automobile sera difficile, d'autant que la Vlasmarktdreef, qui traverse le bois, sera fermée au trafic", prévient Filip Hubin, porte-parole de l'agence flamande Natuur en Bos. La mise en place de cette ligne de bus représente un investissement de 25.000 euros pour la Région flamande. Afin de gérer les flux de personnes, l'agence compte sur le soutien d'une quarantaine de bénévoles. Seuls douze se sont jusqu'ici portés volontaires. "En plus d'informer les visiteurs, ils doivent également les sensibiliser à rester sur les sentiers. Certains pensent qu'ils peuvent pique-niquer au milieu des fleurs ou prendre des photos tout en les piétinant", regrette M. Hubin.

Autre option :

En semaine: le bus 114 de la TEC vous mènera de la gare de Halle au bois de Hal. Ce bus ne roule pas le week-end.

Le week-end et jours fériés : la ligne 156 de De Lijn. Il n'y en a qu'un par heure et il faut compter 17 minutes de marches de l'arrêt "Lembeek Congo" au bois. L'autre option est la ligne 155 jusqu'à l'arrêt Essenbeek Mooi Vergezicht'. Ici, il faut compter 15 minutes de marche pour rejoindre le bois.

© Reuters