Bain sylvestre au Miramonti Boutique Hotel

Le lieu
...

Le lieu Lorsqu'on arrive à la tombée du jour, on n'aperçoit d'abord qu'un grand trou noir où se dessinent discrètement les rues éclairées de Merano. Un bon repas et une nuit plus tard, on découvre enfin la chaîne des Dolomites qui entoure l'hôtel... et le paysage est magistral. La montagne est visible depuis presque partout, des chambres au restaurant, en passant par la piscine à débordement et le sauna sur pilotis qui se dresse au milieu des arbres. Les propriétaires, Carmen et Klaus Alber, ont transformé une auberge sud-tyrolienne traditionnelle en un hôtel au design apaisant. Autant l'accueil y est attentif, autant le luxe y est discret. Les chambres, elles, disposent de terrasses qui ravissent les yeux. D'un côté, les sommets cernant la vallée de l'Adige. De l'autre, la ville de Merano, mélange de ruelles médiévales, d'Art nouveau et de charme italien, qui se trouve 1 000 mètres plus bas, à environ une demi-heure de virages en épingles. Les activités L'atout maître des lieux est son spa, irrésistible appel à la détente, avec ses trois saunas, ses coins repos et sa piscine. L'établissement propose également des promenades, guidées par le propriétaire, mais aussi des séances de sylvothérapie, véritables plongées contemplatives dans la forêt en compagnie du psychologue Martin Kiem, qui aide à poser un autre regard sur la nature. La restauration Le restaurant panoramique Klassik propose une cuisine slow food du nord de l'Italie, mais les amoureux de la raclette lui préféreront peut-être le plus traditionnel Stube. Après le ski ou la balade, sonne l'heure du thé, du morceau de cake ou du jus de fruits frais, à déguster si possible sur la terrasse ensoleillée. Chambre avec petit-déjeuner à partir de 106 euros par personne et par nuit. www.hotel-miramonti.comLe lieu" Une écocabane isolée dans un endroit top secret, au coeur d'une nature vierge ", vante le concept de l'agence Slow Cabins. Qui, suite à la réservation, ne communiquera l'adresse que deux semaines avant le départ, en y joignant des bons plans sur les activités à faire dans la région. On ne vous dévoile donc qu'une seule info : notre chalet se trouvait en Belgique, au coeur d'une verte prairie jouxtant une zone naturelle protégée, où gambadaient quelques agneaux. Un hébergement qui mise sur l'intimité, la simplicité et un confort de base à faible impact écologique - énergie solaire, matériaux locaux ou de récup', poêle à bois... Les activités Ni télé, ni Internet : ici, l'objectif est de réapprendre à savourer le temps et le silence. L'aménagement de ces cabanes autosuffisantes est d'ailleurs minimaliste, pour une détente optimale. Mais elles disposent toutes d'une salle de bains, d'une cuisine et d'une jolie terrasse - avec transats et barbecue - qui permet de profiter du décor en oubliant tout le reste. La restauration L'équipement est complet pour cuisiner dans le chalet, avec de la vaisselle, des ustensiles et des ingrédients de base pour préparer de bons repas sans bouger. Il est également possible de s'y faire livrer le petit-déjeuner ou le dîner. Chalet pour deux à partir de 175 euros la nuit, chalet familial à partir de 185 euros la nuit. Minimum 2 nuitées. www.slowcabins.beLe lieuDirection São Lourenço do Barrocal, non loin du village de Monsaraz, au coeur de la région de l'Alentejo. L'allée qui mène au domaine est bordée d'oliviers et de chênes-lièges. Et plus on s'approche de l'entrée, plus on prend conscience du caractère unique de ce splendide domaine de 780 hectares, exploité depuis deux siècles par la même famille. Jadis, les bâtiments blancs qui abritent aujourd'hui les chambres, la cave à vin et le lobby formaient un véritable village d'agriculteurs où une cinquantaine de familles vivaient du bétail, de la vigne et de la culture des légumes. C'est la huitième génération, en la personne de José Antonio Uva, qui a fait rénover les lieux avec l'aide de l'architecte Eduardo Souto de Moura (lauréat du prestigieux prix Pritzker) pour en faire un hôtel élégant. Un endroit d'à peine 40 hébergements (dont des maisonnettes familiales) affichant de jolies nuances de terre. Dans la nôtre, on découvre un petit mot de bienvenue, posé à côté d'une carafe de thé glacé et d'un " salame ", ce saucisson au chocolat typiquement portugais... Les activitésDans cette atmosphère détendue, la piscine se révèle précieuse. Et le spa, avec ses produits de soins signés Susanne Kaufmann, est sublime. La maison propose également des paniers pique-nique pour s'en aller flâner dans les décors enivrants de l'Alentejo. Balades à cheval dans le domaine et dégustations de vins locaux sont aussi au programme.La restaurationLe restaurant offre des plats régionaux savoureux à base de veau, de morue, de lapin ou de porc noir, le tout sublimé par des légumes du potager. La carte des vins est bien sûr à la hauteur de la réputation du pays, notamment avec le São Lourenço do Barrocal, pur breuvage du terroir. Petit-déjeuner avec buffet copieux. Chambre pour deux à partir de 170 euros la nuit, incluant le petit-déjeuner, l'accès au sauna et des vélos. barrocal.ptLe lieu Pour atteindre le complexe, il faut emprunter un... hydravion au départ de Port Hardy, sur l'île de Vancouver. En chemin, on survole les forêts profondes et les criques habitées par les ours bruns, les baribals ou les orques. Ensuite, c'est l'émerveillement. Se fondant dans le décor sauvage, l'hôtel propose des chalets en bois avec vérandas d'où admirer la vue sur la baie durant de longues heures. Coin salon douillet, literie raffinée (qui vient de Belgique), mini-bar bien garni (compris dans le prix), le tout baignant dans une déco intimiste et boisée : les neuf chalets imaginés par la famille Murray rivalisent de charme. Les activités Les amateurs de nature trouveront forcément leur bonheur dans le magnifique archipel de Broughton. Suggestions : rando, kayak ou pêche. Et si les plus aventureux iront observer le grizzli - avec un guide, ne dérogez surtout pas à cette règle -, d'autres resteront à l'hôtel pour se prélasser dans le Jacuzzi en cèdre au pied de la cascade... La restaurationLe menu est épatant, entre le saumon pêché dans les rivières ou les lacs du coin, mais aussi les crevettes ou le crabe. La carte des vins propose des flacons exceptionnels de Colombie-Britannique, des bières de l'île et des cocktails dont certaines recettes ont été imaginées par les clients eux-mêmes. A partir de 775 euros par personne et par nuit, incluant à la fois les transferts en hydravion, les repas, les boissons et la plupart des activités. nimmobay.comLe lieu Dans la verte Picardie, à une demi-heure de route de Paris, les férus de quiétude dégotteront ici de quoi... prendre de la hauteur. Les cabanes, conçues en matériaux écologiques, sont perchées dans de grands arbres. On y accède via une échelle de corde, avant de découvrir un aménagement simple mais soigné, dont les grandes fenêtres donnent réellement l'impression de vivre au milieu de nulle part. Les activités Dans les hébergements familiaux, un pont suspendu relie la chambre au bain nordique, où il est possible de flotter avec un bon bouquin, face aux feuillages caressés par le vent. Autres suggestions : jouer au golf, louer un vélo ou, bien sûr, randonner en forêt. La restauration Les repas sont préparés par un fournisseur de la région travaillant avec des produits locaux et bio, livrés au pied de l'arbre dans un panier à pique-nique à hisser soi-même jusqu'à la cabane. Ici, pas de haute gastronomie mais un repas froid (pour des raisons pratiques), savoureux et ultrafrais... quoiqu'un peu chiche. A partir de 180 euros pour une cabane en duo, et 250 euros pour une familiale. www.cabanesdesgrandschenes.com