Monter à dos d'éléphant
...

Monter à dos d'éléphantPour que les touristes puissent les monter, les éléphants sont enlevés à leur mère à un âge précoce et soumis à l'épreuve de Phajaan. Cela signifie que les animaux sont maltraités mentalement et physiquement jusqu'à ce que leur volonté soit brisée et qu'ils se soumettent à l'homme et acceptent que les touristes s'assoient sur leur dos. Une fois au travail, ils n'ont aucun contact avec les autres éléphants, alors que les éléphants sont des animaux extrêmement sociaux. Ils sont souvent attachés à une chaîne, forcés par des crochets en fer à marcher en cadence. La nourriture qu'ils reçoivent est souvent pauvre, les soins médicaux défaillants. Ils avancent, de longues heures durant, dans des températures particulièrement élevées, des touristes sur le dos.S'amuser avec un tigreLes bébés tigres sont eux aussi enlevés à leur mère dès leur plus jeune âge pour qu'ils s'habituent à être photographiés et attrapés par les touristes, des heures durant. En dehors de ses heures de travail, ils restent enfermés en cage, à l'étroit, retenus par une chaîne.Marcher avec un lion, en laisseLes lionceaux sont eux aussi séparés de leur mère à l'âge d'un mois seulement. Les touristes ont le droit de tenir les lions dans leurs bras et même de les punir s'ils n'écoutent pas. Dès que les lions grandissent, les touristes peuvent marcher avec eux en laisse comme s'ils étaient des chiens. Les lions ne connaîtront jamais la liberté. Regarder les ours, déguisésLes ours sont naturellement des animaux solitaires, mais dans un parc à ours, ils se retrouvent dans une surface trop petite, entourés de beaucoup trop de membres de leur propre espèce. De plus, le terrain est généralement beaucoup trop uniforme et les ours n'ont rien à faire. La frustration mène à des combats et à des maladies. C'est évidemment encore pire quand les ours sont habillés et forcés à danser devant le public. Tenir des tortues de merHeureusement, cela n'arrive qu'à un seul endroit: au Turtle Center sur les îles Caïmans. Les touristes ont le droit de tenir les tortues de mer dans leurs mains. Ce simple geste cause beaucoup de stress chez les animaux, affaiblit leur système immunitaire et les rend ainsi plus vulnérables aux maladies. Il faut aussi savoir que les tortues paniquent lorsqu'elles sont soulevées. Elles commencent alors à battre des pattes et peuvent se blesser ou pire encore : les touristes les laissent parfois tomber, brisant ainsi leur carapace.Spectacles de dauphinsCela peut paraître fantastique de voir des dauphins exécuter toutes sortes de figures de manière synchrone pour le public. Malheureusement pour les dauphins, c'est beaucoup moins amusant. Il arrive encore que, pour mettre en place ce type de spectacles, des dauphins soient capturés dans la nature, bien que cela soit maintenant interdit aux États-Unis. Pourchassés par des bateaux rapides et pris dans des filets, leur stress est souvent si élevé qu'ils en meurent. Une fois dans le delphinarium ou à leur naissance, ils passent toute leur vie en captivité. Ils séjournent dans des piscines beaucoup trop petites qui n'ont rien à voir avec l'océan qu'ils ont naturellement à leur disposition. En outre, l'eau contient souvent du chlore qui cause des irritations de la peau et des yeux. En piscine, ils ne peuvent pas non plus plonger suffisamment profondément pour se cacher des rayons brûlants du soleil et leur écholocalisation - à savoir, le moyen de localisation des obstacles ou des proies, utilisé par les cétacés notamment, qui consiste à émettre des ultrasons ou des sons aigus et à apprécier le temps de retour de leur écho dans les diverses direction - est complètement perturbée. Les singes dansantsOn apprend de manière agressive aux singes à ressembler davantage aux humains. Ainsi, ils s'habillent, doivent marcher debout et imiter les danses et autres comportements humains. Quand ils ne sont pas visibles, ils sont eux aussi enfermés dans des cages beaucoup trop petites ou retenues par une chaîne trop courte, ce qui peut entraîner des blessures graves et des inflammations.Dans les plantations de café avec des civettes asiatiquesKopi Luwak est un type de café - le plus cher au monde - dans lequel les civettes asiatiques - ou luwak - jouent un rôle crucial. Les civettes mangent des baies de café et digèrent leur chair. Les graines finissent dans les selles des animaux. Le café est fait à partir de ces grains. Lorsque les graines sont retirées des excréments des civettes sauvages, il n'y a aucun problème. Le problème se pose quand les animaux sont capturés et abrités dans des plantations de café. Ils sont alors presque exclusivement nourris de grains de café, un repas beaucoup trop unilatéral pour eux qui, à l'état sauvage, recherchent aussi d'autres aliments. Coincés dans de petites cages, ils souffrent d'un tel stress qu'ils commencent à s'automutiler. En Indonésie, la visite de plantations de café où les civettes sont captives est malheureusement devenue une attraction touristique. Embrasser des cobras et conjurer des serpentsLe cobra est un serpent très toxique. Une morsure de cobra peut tuer l'homme. Comment est-il alors possible de les attraper et de les embrasser dans les rues de Thaïlande? Tout simplement parce qu'une fois capturé, leurs glandes venimeuses sont bloquées ou retirées, le plus souvent avec des instruments non stériles, ce qui leur cause des infections douloureuses. Ils ne pourront donc plus jamais retourner à la vie sauvage.Les fermes de crocodilesDans les fermes de crocodiles, un grand nombre d'entre eux sont élevés pour l'industrie de la mode, mais aussi pour leur viande. Les touristes peuvent visiter ces fermes et déguster de la viande de crocodile dans le restaurant. Les conditions de vie des animaux sont abominables: surpopulation, sol en béton, manque d'hygiène. Il en résulte un état de stress élevé chez les animaux, qui se battent alors entre eux.