Un hôtel de luxe dans une carrière (en images)

L'Intercontinental Wonderland © AFP

Le principal aura été de prévenir les inondations dans cette fosse profonde de 88 mètres, qui accueille désormais à Shanghai (est) l'Intercontinental Wonderland et ses 336 chambres. Le projet pharaonique comprend un parc d'attraction et a coûté la bagatelle de 254 millions d'euros. L'hôtel 5 étoiles au design audacieux est construit contre un des flancs de la carrière, tandis qu'une chute d'eau est située sur le côté opposé. L'établissement de 17 étages est situé à environ une heure de route du centre de Shanghai. Il propose des chambres à partir de 3.394 yuans (432 euros) la nuit, dont certaines donnent sur un bassin rempli d'eau.

"C'est un projet complètement nouveau, sans rapport avec ce qu'on a connu auparavant", explique à l'AFP Cheng Xiaoxiang, ingénieur en chef pour le promoteur immobilier Shimao Property. "Nous n'avions pas de références, de dossiers ou d'expériences desquels nous inspirer pour résoudre les difficultés". Et celles-ci ont été nombreuses.

Avant le début du chantier en 2013, une rivière des environs a débordé suite à de fortes précipitations, provoquant l'inondation de la carrière. La moitié de l'immense fosse s'est remplie d'eau. "Si quelque chose de semblable était arrivé après la fin des travaux, ça aurait été un coup terrible", souligne Cheng Xiaoxiang.

Pour empêcher que cela se reproduise, les architectes ont ainsi dû construire une digue. Et une station de pompage a été installée pour réguler le niveau d'eau. Les concepteurs de l'hôtel assurent qu'il s'agit d'un projet écologique, les carrières abandonnées devenant souvent des décharges en Chine. "C'était une idée totalement unique, de faire quelque chose de spécial, de redonner vie à un site abandonné et dont personne ne savait quoi faire", s'émerveille Martin Jochman, un architecte britannique impliqué dans le projet depuis son lancement il y a 12 ans.

La Chine a vu se multiplier ces dernières décennies les innovations architecturales, accompagnant le développement économique et la poussée de l'urbanisation. Le siège futuriste de la télévision d'État (CCTV) à Pékin présente une architecture en forme de bassin humain surmontant deux jambes. Les Pékinois le surnomment "le Caleçon long".

Un gratte-ciel du sud-ouest du pays est équipé sur une de ses faces d'une chute d'eau artificielle.

L'Intercontinental Wonderland © AFP

Le projet pharaonique comprend un parc d'attraction et a coûté la bagatelle de 254 millions d'euros.

L'Intercontinental Wonderland © AFP

L'hôtel 5 étoiles au design audacieux est construit contre un des flancs de la carrière, tandis qu'une chute d'eau est située sur le côté opposé.

L'Intercontinental Wonderland © AFP

L'établissement de 17 étages est situé à environ une heure de route du centre de Shanghai. Il propose des chambres à partir de 3.394 yuans (432 euros) la nuit, dont certaines donnent sur un bassin rempli d'eau.

L'Intercontinental Wonderland © AFP

Avant le début du chantier en 2013, une rivière des environs a débordé suite à de fortes précipitations, provoquant l'inondation de la carrière. La moitié de l'immense fosse s'est remplie d'eau. "Si quelque chose de semblable était arrivé après la fin des travaux, ça aurait été un coup terrible", souligne Cheng Xiaoxiang.

L'Intercontinental Wonderland © AFP

Les concepteurs de l'hôtel assurent qu'il s'agit d'un projet écologique, les carrières abandonnées devenant souvent des décharges en Chine.

L'Intercontinental Wonderland © AFP

La Chine a vu se multiplier ces dernières décennies les innovations architecturales, accompagnant le développement économique et la poussée de l'urbanisation.

L'Intercontinental Wonderland © BELGAIMAGE

L'Intercontinental Wonderland © BELGAIMAGE

L'Intercontinental Wonderland © BELGAIMAGE

L'Intercontinental Wonderland © BELGAIMAGE

L'Intercontinental Wonderland © BELGAIMAGE

L'Intercontinental Wonderland © BELGAIMAGE

L'Intercontinental Wonderland © BELGAIMAGE

L'Intercontinental Wonderland © BELGAIMAGE

L'Intercontinental Wonderland © BELGAIMAGE

L'Intercontinental Wonderland © BELGAIMAGE

L'Intercontinental Wonderland © REUTERS

L'Intercontinental Wonderland © REUTERS