"À compter du 29 mars 2020, KLM remplacera une liaison quotidienne entre Bruxelles et Schiphol par un nombre de places assises sur le train à grande vitesse Thalys", a annoncé vendredi la compagnie aérienne dans un communiqué.

KLM, qui s'est "engagé à créer un avenir plus durable pour le transport aérien", assure actuellement 5 vols quotidiens entre Amsterdam et la capitale belge, située à quelque 200 kilomètres.

La compagnie prévoit d'arrêter progressivement les vols entre Bruxelles et l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol, une liaison utilisée par les passagers en transfert qui se rendent à Schiphol avant de s'envoler vers une destination lointaine, a indiqué KLM, alliée d'Air France.

Plus de 41 millions de voyageurs ont transité par Schiphol au cours des six premiers mois de l'année, selon les derniers chiffres officiels. "Le transport intermodal par train et par avion reste complexe et comporte des défis. C'est aussi une question de vitesse, à la fois pour la connexion ferroviaire et pour le processus de transfert à l'aéroport", a déclaré Pieter Elbers, patron de KLM. "Nous essayons de faire le plus de progrès possibles dans les deux domaines. Cette réduction de 5 à 4 fréquences est un bon moyen de continuer à travailler sur ce sujet", a-t-il ajouté.

La suppression de ces vols à courte distance permettra par ailleurs à la compagnie néerlandaise de libérer de l'espace pour les vols long-courriers en provenance et à destination de l'aéroport de Schiphol, proche de la saturation. ,"En remplaçant les vols court-courriers par des liaisons ferroviaires, les rares créneaux horaires peuvent être utilisés pour ouvrir des destinations long-courrier", estime KLM.