"Le verre de la patience a débordé", a condamné le Saint synode, corps dirigeant de l'Eglise orthodoxe, dans un déclaration.

Une question sur le yoga posée dans un questionnaire du bac de lettres, ainsi que dans un test d'anglais au lycée, ont provoqué cette réaction forte de l'Eglise.

"L'évocation du yoga n'est qu'un élément du rétablissement des cultes païens et des hérésies (...) Des sectes, des enseignements para-religieux et de faux prophètes empoisonnent les âmes des gens confus" et "sèment le chaos" dans la société, assurent les hauts dignitaires religieux