Honneur

Chaque année, Max Mara gratifie une actrice qui connaît un tournant dans sa carrière. Pour 2019, c'est Elizabeth Debicki qui s'apprêt à recevoir ce prix. La grande blonde n'en revient pas: "Je suis à la fois reconnaissante et honorée. Je ne m'attendais pas à être récompensée de la sorte, c'est une surprise très plaisante. Je pense que ma philosophie va dans le même sens que le label, c'est pourquoi ils m'ont choisie. De plus, leur soutien aux femmes dans l'industrie cinématographique est sincère, authentique et essentiel."

Dressing

"J'ai toujours été une grande fan des vêtements Max Mara. Je me souviens de la première fois où j'ai acheté un article de la marque. Si je devais décrire ce moment, cela reviendrait à vous expliquer la conception de la femme que je voulais être dans le monde. Porter ces créations vous donne l'impression d'être la meilleure version de vous-même." Sa pièce favorite? Un long manteau. Où qu'elle aille, elle ne s'en sépare jamais.

Féminisme

Dans son dernier film, Les veuves (2018), Elizabeth incarnait avec ses acolytes féminins une bande de braqueuses héroïques devant unir leurs forces. Un girl power qu'elle applique également dans la vraie vie: "C'est en train de changer pour le meilleur. Le nombre de femmes en position de pouvoir dans le cinéma ne cesse de croître. Ensemble, nous nous donnons les moyens de revendiquer ce métier. J'ai beaucoup d'espoir quant à l'expérience féminine à l'écran."

Artiste

"Au début, je ne pensais pas faire du cinéma mon métier, je voulais simplement poursuivre des études. J'ai pris mon premier cours de théâtre au collège et après ça, ce destin s'est imposé à moi. A 17 ans, j'ai décidé d'auditionner pour une école d'art dramatique à Melbourne. Lorsque j'ai été acceptée, je n'ai pas pu m'empêcher de penser que quelqu'un avait vu quelque chose de spécial en moi."

Modestie

Aux AACTA, awards australiens du cinéma et de la télévision, elle a remporté le prix de la meilleure actrice dans un second rôle, en 2014, et celui de la meilleure actrice principale dans un drame télévisé, en 2016. Le Trophée Chopard de la révélation féminine lui a aussi été attribué au Festival de Cannes en 2018. Si l'Australienne n'a pas fini de nous épater, elle reste humble: "Tout le monde est unique à sa manière, et chacun réussit en faisant son propre chemin dans l'industrie du film." Elle ne s'arrêtera pas là pour autant, il est prévu qu'elle tourne prochainement dans le nouveau Christopher Nolan.