Si cela fait plusieurs saisons que la tendance flotte doucement dans l'air, cet automne ce sera une évidence : les lèvres rouges seront partout. Des podiums à la rue, le rouge s'affiche et plusieurs raisons expliquent ce retour en grâce.
...

Si cela fait plusieurs saisons que la tendance flotte doucement dans l'air, cet automne ce sera une évidence : les lèvres rouges seront partout. Des podiums à la rue, le rouge s'affiche et plusieurs raisons expliquent ce retour en grâce."Le rouge est la couleur la plus universelle et la plus intemporelle du rouge à lèvres ", déclare Hilde Francq, observatrice de tendances. Selon certaines sources, les hommes et les femmes de l'Empire sumérien (en Mésopotamie, aujourd'hui l'Irak) portaient déjà du rouge à lèvres il y a 5000 ans, et les Égyptiens écrasaient les petits insectes pour obtenir une couleur rouge qu'ils mettaient ensuite sur leurs lèvres. Nos lèvres sont par nature déjà d'une teinte rose-rouge. Si nous sommes en bonne santé et avons une bonne circulation sanguine, celles-ci sont plus rouges. Et elles le sont encore davantage quand nous sommes excités sexuellement. C'est pourquoi le rouge à lèvres rouge a un effet érotique."Des recherches démontrent que les hommes regardent une femme 7 secondes de plus quand elle porte du rouge à lèvres rouge", poursuit Francq. Ce n'est pas un hasard si des femmes comme Marilyn Monroe ou Elisabeth Taylor, qui étaient considérées comme sexuellement libérées, portaient fièrement du rouge à lèvres, au point de faire de cet artifice l'un de leurs signes distinctifs. Néanmoins, l'inverse est également vrai. Dans l'Angleterre victorienne, le maquillage était considéré comme vulgaire. Le rouge à lèvres n'était utilisé que par des prostituées ou des acteurs. Je n'exclus pas la possibilité qu'une telle période revienne. L'histoire est souvent faite de flux et de reflux et les tendances de la mode et du maquillage ne font souvent que suivre les tendances sociologiques.L'effet rouge à lèvresLes tendances sociologiques sont souvent dictées par l'économie et ont un effet sur tout ce que nous faisons, même quand il s'agit d'acheter du rouge à lèvres. D'où ce qu'on a appelé le lipstick-effect, ou l'effet rouge à lèvres. Ce terme a été inventé par Joseph Lauder, l'homme derrière Estée Lauder et PDG de l'entreprise cosmétique du même nom. Le terme est apparu pour la première fois après le 11 septembre 2001, à un moment où l'Europe et les États-Unis se trouvaient plongés dans une crise financière. Joseph Lauder remarque alors que les ventes de rouge à lèvres étaient en corrélation inverse avec la croissance économique. Quand les chiffres plongeaient dans le rouge, les bouches de la population féminine se coloraient presque instantanément en rouge écarlate. Les femmes se réfugiaient dans le luxe abordable et plus spécifiquement dans le rouge à lèvres.Le phénomène a ensuite été repris par le New York Times et le Wall Street Journal avant de finalement faire l'objet d'une enquête plus approfondie qui n'a fait que confirmer ce qu'on soupçonnait déjà. Il a, par exemple, été constaté que c'est lors de la grande dépression des années 1930 que la vente de rouge à lèvres a atteint son apogée. Plus tard, pendant la Seconde Guerre mondiale, Winston Churchill ira même jusqu'à se déclarer comme fan du rouge à lèvres parce qu'il aidait à "garder le moral"."Tout le monde est beau avec des lèvres rouges"C'est toujours valable aujourd'hui. "Le rouge à lèvres rouge vous donne un look instantané que vous n'obtiendrez avec aucun autre produit", explique Florence Teerlinck, maquilleuse et fondatrice de The Mobile Make-up Bar. S'il n'y a qu'une seule chose à avoir dans son sac à main, c'est celle-là. Il peut être utilisé sur les lèvres, mais aussi comme fard à joue en cas de besoin. Je ne me maquille jamais. Ma seule exception est le rouge à lèvres. Cela donne un air intemporel qui montre que vous avez fait un effort. Mon rêve est de mettre sur le marché une ligne de trois rouges à lèvres classiques. Avec une nuance orange, rouge et bleue. Idéal à combiner et pour donner à chaque femme de belles lèvres rouges. Parce que tout le monde est plus beau avec des lèvres rouges. Celles qui disent le contraire, c'est parce qu'elles n'osent pas."La senior make-up artist Ines Borgonjon est d'accord avec elle. Elle travaille pour M.A.C. "Pour chacune, il existe un bon rouge. Trois choses sont importantes : la couleur, la façon dont elle est appliquée et la texture. Avec un même rouge à lèvres, vous pouvez maquiller cinq femmes d'une manière totalement différente sans que personne ne voie que c'est le même produit. Le rouge à lèvres est une question de personnalité, de conscience de soi et de charisme. Chacun l'utilise à sa façon, de façon modeste ou percutante."Satisfaction instantanéeLe rouge à lèvres, c'est s'aimer soi-même et le montrer. C'est la philosophie de la ligne 'Love Me' que le maquilleur M.A.C. vient de lancer. C'est une collection de 24 rouges à lèvres, dont 8 rouges. "Le rouge est et restera toujours un classique", explique Borgonjon. Le nom de la collection fait référence à l'importance de s'aimer soi-même, un concept particulièrement tendance ces derniers temps.Le temps pour nous est plus que jamais un véritable luxeLe rouge à lèvres est une petite forme de luxe. Il s'adapte à n'importe quel sac à main et est abordable pour tous, bien qu'il fasse toute la différence. En période de récession, c'est vers ce genre de produits de luxe vers lequel nous nous tournons en premier.Lorsque nous économisons sur les produits de luxe tels que les voyages, les vêtements chers ou des signes extérieurs de richesse, même le rouge à lèvres des marques les plus chères reste abordable ", dit le Journal of Personality and Social Psychology. En un mot : s'offrir un sac Chanel n'est pas possible, mais un rouge à lèvres oui. Cela donne l'impression que l'on peut se permettre une folie, aussi petite soit-elle, qui fait la différence. Une satisfaction instantanée sous une forme abordable".Luxe en mini-formatDu coup, si l'on en croit le baromètre du rouge à lèvres, il y aurait-il une crise économique dans l'air ? Où la réalité est-elle plus nuancée? "Il n'existe plus une seule histoire ou une vérité", dit Hilde Francq, spécialiste de l'observation des tendances.Depuis Internet, nos opinions sont plus fragmentées, et la rapidité de la communication numérique renforce encore cela. L'incertitude nous ramène à ce que l'on connait. Comme du rouge à lèvres. "C'est souvent le premier produit de maquillage qu'une femme achète", conclut Francq. Le rouge à lèvres transcende son rôle purement fonctionnel. Le rouge à lèvres est une sorte de rituel, une préparation à un rendez-vous, un entretien d'embauche, une sortie nocturne. Appliquer du rouge à lèvres, c'est aussi une partie du temps qu'une femme prend pour elle, pour prendre soin d'elle. Et au-delà du bel emballage, ce temps pris pour se choyer est plus que jamais un vrai luxe.