Les chercheurs Delphine Robineau et Thibaut de Saint Pol se sont penchés sur 13 pays pour passer au crible les idéaux de minceur. Cette étude menée dans des pays occidentalisés pour la plupart montre de fortes disparités dans l'idéalisation du corps. En Corée du Sud, les hommes et les femmes minces sont considérés comme beaux, tandis qu'en Nouvelle-Zélande, les rondeurs sont appréciées.

A l'origine de ces différences, une perception de la femme et de la maternité, mais aussi des réalités économiques hétérogènes. C'est la première fois qu'une telle étude est menée internationalement, sur les mêmes critères.

Les chercheurs Delphine Robineau et Thibaut de Saint Pol se sont penchés sur 13 pays pour passer au crible les idéaux de minceur. Cette étude menée dans des pays occidentalisés pour la plupart montre de fortes disparités dans l'idéalisation du corps. En Corée du Sud, les hommes et les femmes minces sont considérés comme beaux, tandis qu'en Nouvelle-Zélande, les rondeurs sont appréciées. A l'origine de ces différences, une perception de la femme et de la maternité, mais aussi des réalités économiques hétérogènes. C'est la première fois qu'une telle étude est menée internationalement, sur les mêmes critères.