Ce week-end avait lieu l'élection de Miss Amazonie. Lors de cette cérémonie, une des perdantes, qui terminait toutefois dauphine du concours, a carrément pété une durite. Prétendant que le concours était truqué, mais surtout furieuse d'avoir été battue, Sheislane Hayalla a arraché la couronne (et quelques touffes de cheveux) tout juste posée sur la tête de sa rivale. Très fière de son geste, la jeune femme a ensuite quitté la scène. Un pétage de plomb digne d'une mauvaise série B mais qui n'est pas extraordinaire dans ce genre de compétitions.