Pour l'instant 65 sommeliers venant de 62 pays différents sont inscrits pour participer à la compétition trisannuelle. Ce chiffre pourrait encore sensiblement augmenter d'ici au 15 janvier, jour de clôture des candidatures.

Organisé au centre Elisabeth, le concours sera co-présidé par William Wouters, désigné Premier Sommelier de Belgique (Prix Prosper Montagné) en 1992, lorsqu'il officiait au restaurant familial "Carême" à Kontich.

La soixantaine de pays membres de l'association internationale enverront chacun leur candidat. Le groupe sera complété par les trois lauréats des concours continentaux respectivement d'Europe, d'Asie-Océanie et d'Amérique.

Antoine Lehebel a été qualifié parmi les dix derniers meilleurs sommeliers de Belgique, remportant le concours en 2014. "Il s'est déjà préparé au championnat d'Europe et du monde en 2016. Il est prêt et nous espérons le voir en demi-finale", a confié M. Wouters. Agé de 36 ans et coaché par Aristide Spies (troisième au championnat du monde de 2013 et meilleur sommelier de Belgique en 2007), le jeune homme a récemment changé d'établissement, quittant la "Villa Lorraine"* pour présenter désormais les flacons de "Bon Bon"**.

Les quarts de finale auront lieu les lundi 11 et mardi 12 mars tandis que les demi-finales sont programmées le mercredi 13 mars. La finale, le vendredi 15 mars, de 13h30 à 17h00, verra s'affronter les trois derniers candidats en lice. Dégustation à l'aveugle, service à table, correction d'une carte de vins ou encore questions théoriques sur les pratiques d'autres pays sont autant d'épreuves auxquelles les candidats devront se soumettre.

La première édition du concours s'est tenue il y a 50 ans à Bruxelles. Le meilleur résultat belge dans cette compétition remonte à 1989 avec la deuxième place de Marc Wattiez ("Les Ramiers" à Crupet). Le dernier concours du meilleur sommelier du monde s'est déroulé, il y a trois ans, à Mendoza (Argentine) et a été remporté par le Suédois Jon Arvid Rosengren.

Belga

Pour l'instant 65 sommeliers venant de 62 pays différents sont inscrits pour participer à la compétition trisannuelle. Ce chiffre pourrait encore sensiblement augmenter d'ici au 15 janvier, jour de clôture des candidatures. Organisé au centre Elisabeth, le concours sera co-présidé par William Wouters, désigné Premier Sommelier de Belgique (Prix Prosper Montagné) en 1992, lorsqu'il officiait au restaurant familial "Carême" à Kontich. La soixantaine de pays membres de l'association internationale enverront chacun leur candidat. Le groupe sera complété par les trois lauréats des concours continentaux respectivement d'Europe, d'Asie-Océanie et d'Amérique. Antoine Lehebel a été qualifié parmi les dix derniers meilleurs sommeliers de Belgique, remportant le concours en 2014. "Il s'est déjà préparé au championnat d'Europe et du monde en 2016. Il est prêt et nous espérons le voir en demi-finale", a confié M. Wouters. Agé de 36 ans et coaché par Aristide Spies (troisième au championnat du monde de 2013 et meilleur sommelier de Belgique en 2007), le jeune homme a récemment changé d'établissement, quittant la "Villa Lorraine"* pour présenter désormais les flacons de "Bon Bon"**. Les quarts de finale auront lieu les lundi 11 et mardi 12 mars tandis que les demi-finales sont programmées le mercredi 13 mars. La finale, le vendredi 15 mars, de 13h30 à 17h00, verra s'affronter les trois derniers candidats en lice. Dégustation à l'aveugle, service à table, correction d'une carte de vins ou encore questions théoriques sur les pratiques d'autres pays sont autant d'épreuves auxquelles les candidats devront se soumettre. La première édition du concours s'est tenue il y a 50 ans à Bruxelles. Le meilleur résultat belge dans cette compétition remonte à 1989 avec la deuxième place de Marc Wattiez ("Les Ramiers" à Crupet). Le dernier concours du meilleur sommelier du monde s'est déroulé, il y a trois ans, à Mendoza (Argentine) et a été remporté par le Suédois Jon Arvid Rosengren. Belga