René et Maxime Meilleur, autodidactes, composent une cuisine ancrée dans le terroir, "généreuse, authentique, pleine d'émotions", et de "produits exceptionnels" dans leur restaurant situé à près de 2.500 mètres d'altitude, souligne le Michelin.

"Leur maîtrise des poissons locaux est extraordinaire", a loué Michael Ellis, directeur international du Guide Michelin.

L'autre star de cette édition est le Parisien Yannick Alléno, 46 ans, qui a repris en juillet les rênes du restaurant Pavillon Ledoyen sur les Champs-Elysées.

Nommé "cuisinier de l'année" par le Gault et Millau en octobre, Yannick Alléno a été distingué pour son travail sur les sauces, réalisées par une technique d'"extraction", permettant d'obtenir à partir d'un produit un jus ultrapur, au goût intense.

L'annonce de la sélection 2015 du guide rouge a revêtu un caractère particulièrement solennel, se tenant de façon inédite au Quai d'Orsay (ministère français des Affaires étrangères), dans une démarche visant à promouvoir le rayonnement de la gastronomie nationale, inscrite au patrimoine mondial par l'Unesco.

René et Maxime Meilleur, autodidactes, composent une cuisine ancrée dans le terroir, "généreuse, authentique, pleine d'émotions", et de "produits exceptionnels" dans leur restaurant situé à près de 2.500 mètres d'altitude, souligne le Michelin. "Leur maîtrise des poissons locaux est extraordinaire", a loué Michael Ellis, directeur international du Guide Michelin. L'autre star de cette édition est le Parisien Yannick Alléno, 46 ans, qui a repris en juillet les rênes du restaurant Pavillon Ledoyen sur les Champs-Elysées. Nommé "cuisinier de l'année" par le Gault et Millau en octobre, Yannick Alléno a été distingué pour son travail sur les sauces, réalisées par une technique d'"extraction", permettant d'obtenir à partir d'un produit un jus ultrapur, au goût intense. L'annonce de la sélection 2015 du guide rouge a revêtu un caractère particulièrement solennel, se tenant de façon inédite au Quai d'Orsay (ministère français des Affaires étrangères), dans une démarche visant à promouvoir le rayonnement de la gastronomie nationale, inscrite au patrimoine mondial par l'Unesco.