L'Institut est issu de la "volonté de mon père", a dit à l'AFP Sophie Robuchon, la fille du chef cuisinier natif de Poitiers, et prendra la forme d'une "école-entreprise". "Pour lui, la pratique, l'expérience, les mises en situation réelles étaient fondamentales pour former la jeune génération montante", a-t-elle ajouté.

L'Institut, lancé officiellement mercredi, se déploiera sur trois sites. Le site Lotus près du Futuroscope accueillera la formation initiale et professionnelle ainsi que les ateliers pédagogiques (ouverture septembre 2023). L'ancien lycée agricole Grand-Pont à Chasseneuil-du-Poitou sera reconverti en centre de formation dédié à la restauration collective (septembre 2025). A Montmorillon, un ancien séminaire classé aux Monuments Historiques accueillera un hôtel-restaurant haut de gamme, "salle de cours" permanente (mai-juin 2025).

A terme, 1.500 étudiants et stagiaires seront accueillis à l'année, avec des formations diplomantes, CAP, bachelor, master, des apprentissages, reconversions, etc, mais aussi des ateliers pour les amateurs et le grand public.

Des coopérations pédagogiques sont prévues avec le CNAM (Conservatoire des Arts et Métiers) et l'école hôtelière de Lausanne et des cursus seront assurés en anglais. L'Institut, supervisé par le chef trois étoiles Régis Marcon, sera dirigé par Christophe Quantin, vice-président du concours MOF (Meilleurs Ouvriers de France).

Son coût s'élève à 70 millions d'euros, à partir d'investissements privés avec des aides de la Région Nouvelle-Aquitaine et du Département de la Vienne.

L'Institut est issu de la "volonté de mon père", a dit à l'AFP Sophie Robuchon, la fille du chef cuisinier natif de Poitiers, et prendra la forme d'une "école-entreprise". "Pour lui, la pratique, l'expérience, les mises en situation réelles étaient fondamentales pour former la jeune génération montante", a-t-elle ajouté. L'Institut, lancé officiellement mercredi, se déploiera sur trois sites. Le site Lotus près du Futuroscope accueillera la formation initiale et professionnelle ainsi que les ateliers pédagogiques (ouverture septembre 2023). L'ancien lycée agricole Grand-Pont à Chasseneuil-du-Poitou sera reconverti en centre de formation dédié à la restauration collective (septembre 2025). A Montmorillon, un ancien séminaire classé aux Monuments Historiques accueillera un hôtel-restaurant haut de gamme, "salle de cours" permanente (mai-juin 2025). A terme, 1.500 étudiants et stagiaires seront accueillis à l'année, avec des formations diplomantes, CAP, bachelor, master, des apprentissages, reconversions, etc, mais aussi des ateliers pour les amateurs et le grand public. Des coopérations pédagogiques sont prévues avec le CNAM (Conservatoire des Arts et Métiers) et l'école hôtelière de Lausanne et des cursus seront assurés en anglais. L'Institut, supervisé par le chef trois étoiles Régis Marcon, sera dirigé par Christophe Quantin, vice-président du concours MOF (Meilleurs Ouvriers de France). Son coût s'élève à 70 millions d'euros, à partir d'investissements privés avec des aides de la Région Nouvelle-Aquitaine et du Département de la Vienne.