Le candidat devait présenter deux plats, l'un à base de poisson (plie et crevettes grises), l'autre à base de viande (pièces de porc belge). "Je suis fatigué mais très heureux. Nous avons travaillé dur pendant trois mois pour élaborer ces deux recettes. Nous allons tout mettre en oeuvre avec l'équipe pour être prêts pour Stockholm", a indiqué le lauréat belge qui l'a emporté avec 1031 points face à ses trois adversaires (Xavier Bernes de "The Hotel" à Bruxelles, Stephane Grulois de "Maxens" à Saint-Symphorien et Kenny Bernaerts de "Studio Bern" à Bruxelles).

Peter Aesaert s'est distingué par "sa présentation pure et nette et surtout le goût de ses plats", a confié Peter Goossens, chef triplement étoilé du restaurant "Hof Van Cleve" et président du concours belge. Il a également précisé qu'il coacherait le candidat belge en vue des épreuves à venir.

Le concours européen départagera les douze pays d'Europe qui participeront à la prestigieuse finale mondiale du Bocuse d'Or à Lyon, programmée en janvier 2015.

Le candidat devait présenter deux plats, l'un à base de poisson (plie et crevettes grises), l'autre à base de viande (pièces de porc belge). "Je suis fatigué mais très heureux. Nous avons travaillé dur pendant trois mois pour élaborer ces deux recettes. Nous allons tout mettre en oeuvre avec l'équipe pour être prêts pour Stockholm", a indiqué le lauréat belge qui l'a emporté avec 1031 points face à ses trois adversaires (Xavier Bernes de "The Hotel" à Bruxelles, Stephane Grulois de "Maxens" à Saint-Symphorien et Kenny Bernaerts de "Studio Bern" à Bruxelles). Peter Aesaert s'est distingué par "sa présentation pure et nette et surtout le goût de ses plats", a confié Peter Goossens, chef triplement étoilé du restaurant "Hof Van Cleve" et président du concours belge. Il a également précisé qu'il coacherait le candidat belge en vue des épreuves à venir. Le concours européen départagera les douze pays d'Europe qui participeront à la prestigieuse finale mondiale du Bocuse d'Or à Lyon, programmée en janvier 2015.