"Michelin entretient une relation particulière avec cet établissement depuis 66 ans. Il a évolué avec son temps et réussi avec brio le passage de quatre générations. Il semblerait même qu'une cinquième génération soit en préparation", a souligné Gwendal Poullennec, le nouveau directeur international des guides Michelin au Flanders Expo de Gand.

Le respect des produits belges emblématiques a également été mis en avant par le guide rouge. L'établissement obtient sa première étoile en 1953, avec le chef Louis Wynants. Sous Pierre Wynants, il reçoit son deuxième macaron en 1966 et son troisième en 1979.

"La réussite, c'est la richesse de notre histoire familiale. Nous avons toujours eu confiance en Michelin qui nous a permis, à travers toutes ces années, de récolter 146 macarons au total", a remercié Pierre Wynants, le chef du restaurant qui avait atteint le Saint Graal des trois étoiles Michelin.

"La succession s'est faite en douceur à partir de 1990 quand je suis entré pour la première fois dans les cuisines du 'Comme chez soi'. Après mon service militaire et être passé par des grandes maisons auprès de Robuchon, Lenôtre ou encore Haeberlin, mon beau-père m'a appris toutes les facettes cachées du métier à partir de 1994 jusqu'en 2007 lorsqu'il a quitté le restaurant. Je le remercie pour tout ça", a noté pour sa part Lionel Rigolet, aujourd'hui aux manettes de l'institution de la place Rouppe.