Parmi les mots de la vigne, "véraison" désigne ce moment crucial où le fruit change de couleur et laisse entrevoir la teinte qu'il aura à maturité. De façon semblable, on a connu le restaurant La Véraison encore rose, immature si l'on préfère. Il s'agissait alors d'un b...

Parmi les mots de la vigne, "véraison" désigne ce moment crucial où le fruit change de couleur et laisse entrevoir la teinte qu'il aura à maturité. De façon semblable, on a connu le restaurant La Véraison encore rose, immature si l'on préfère. Il s'agissait alors d'un bar à tapas de Waterloo à la carte prometteuse mais pas aboutie. En déménageant dans une artère de Watermael-Boitsfort, à Bruxelles, tout semble indiquer que l'adresse a pris de la bouteille. Les propositions se déclinent à la faveur de mets bien ficelés qui mettent la viande espagnole à l'honneur - charcuteries cuites et crues, pièces de porc, de boeuf... On a joué le jeu de ce parti pris carnivore. En entrée, l'assiette de jambon cuit de pata negra sauce tonnato (12 euros) déroule trois roulades de jambon fourrées de roquette qui sont arrosées d'un jus au thon, le même que l'on trouve sur le vitello tonnato. La préparation est gourmande, familiale. Avec le plat, le chef passe à la vitesse supérieure. On a choisi de tester un morceau de viande de porc, la presa (22 euros). Cette pièce, située à l'avant de l'épine dorsale du porc, fond dans la bouche, d'autant plus qu'elle est servie par une cuisson irréprochable qui en préserve le moelleux. On se régale de son goût de noisette.