L'équipe bruxelloise sera emmenée par Alexandre Dionisio ("Villa in the sky"**) et affichera parmi ses membres Jean-Pierre Bruneau ("Bruneau"*), Giovanni Bruno ("Senzanome"*), Mélanie Englebin ("Cécila"), Mathieu Jacri ("Villa Emily"*) et Sébastien Oger (pâtissier). La team wallonne sera, elle, dirigée par Pierre Résimont ("L'Eau vive"**) tandis que le capitaine de l'équipe de Flandre n'a pas encore été dévoilé, même s'il semblerait que des pourparlers soient actuellement en cours avec l'un des deux triples étoilés du nord du pays (Peter Goossens du "Hof van Cleve"*** ou Gert De Mangeleer du "Hertog Jan"***, ndlr). "Nous avons proposé à l'un des chefs les plus étoilés du guide rouge (Michelin, ndlr) de chaque région s'il désirait être capitaine. Une fois cette mission acceptée, il peut choisir son équipe parmi les chefs de sa région", explique M. Viatour.

Les trois matches, animés par des commentateurs à l'instar d'une compétition sportive, auront lieu durant deux heures chacun (Flandre contre Bruxelles de 12h00 à 14h00, Bruxelles contre Wallonie de 16h00 à 18h00 et Wallonie contre Flandre de 20h00 à 22h00). Les chefs s'affronteront autour d'un panier de produits qu'ils auront amené. Les équipes pourront toutefois se voler, à certains moments, des ingrédients les uns les autres.

Les plats, dressés sur trente assiettes, seront goutés à l'aveugle par un jury composé de chefs et membres de la presse gastronomique. L'aspect visuel sera coté par le public et les internautes qui assisteront au "spectacle" en direct depuis les réseaux sociaux.

L'équipe gagnante aura accès à la coupe du monde mettant en compétition seize nations (dont les Etats-Unis, le Brésil, le Japon, la Chine, l'Inde, la France, l'Italie, l'Espagne, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas...), qui aura également lieu à Bruxelles fin 2018, durant quinze jours.